Mon avis sur la culotte menstruelle.

Categories:

Vous voulez tester les protections hygiéniques zéro déchet ? Vous hésitez entre la culotte menstruelle, les serviettes lavables ou la cup ? Je vous donne mon avis sur la culotte menstruelle et je vous explique en quoi c’est, de loin, ma préférée ! Voici 6 excellentes raisons de l’adopter.

1. Avec la culotte menstruelle, il devient possible d’avoir ses règles et d’être sexy quand même !

La plus grande découverte que j’ai faite avec les culottes menstruelles, c’est qu’on peut être sexy, même lorsque l’on a ses règles.

Avant ça, j’étais toujours mal à l’aise au moment d’enlever ma culotte devant mon compagnon quand j’avais mes lunes. J’avais du mal à cacher mon protège-slip ou ma serviette lavable tâchée. Ou alors, au moment de me blottir contre lui, le soir, il y avait l’épaisseur de la serviette lavable « entre nous ». Bref, même s’il ne m’a jamais fait la réflexion, je n’étais jamais totalement à l’aise avec ça.

Avec ces culottes sexy spécialement conçues pour les règles, fini les problèmes ! Je peux me montrer en sous-vêtement, me blottir contre lui, me faire caresser les fesses, etc. sans ressentir le petit malaise de : « Ah oui, c’est vrai, j’ai mes lunes ».

Il m’arrive aussi d’avoir des rapports sexuels pendant les règles et là, plus que tout, c’est un bonheur pour moi de me sentir belle. Oui, être séduisante quand on a ses règles, c’est possible !

Bien sûr, il y a plusieurs modèles de culottes pour les règles, et toutes ne sont pas aussi jolies. Celles qui sont faites pour le flux abondant sont un peu plus couvrantes que celles pour un flux moyen. Moi j’en ai trois : 1 culotte pour flux abondant et 2 pour flux moyen.

J’ai acheté des culottes Thinx, mais il y en a plein de marques : la culotte Réjeanne, la culotte fempo, la culotte saforelle, etc. Il existe des culottes menstruelles bio et d’autres qui ne le sont pas. J’ai dans l’idée d’en tester plusieurs, comme ça je pourrai vous dire quelle est la meilleure culotte menstruelle selon moi.

Je vous vois déjà me poser la question : combien coûte une culotte menstruelle ? Eh bien, c’est une trentaine d’euros. Cela varie selon les marques et les modèles. Même si le prix d’une culotte menstruelle paraît élevé par rapport à des serviettes hygiéniques jetables, au final, l’économie est réelle.

2. Mon avis sur la culotte menstruelle : la meilleure protection hygiénique écologique

Quoi de plus écologique qu’une culotte menstruelle ? C’est vrai, je veux dire… nos culottes, on les garde des années. Eh bien, les culottes pour les règles, c’est pareil.

J’ai acheté les miennes en 2015 ou 2016. Ça fait donc 4-5 ans et elles sont encore en parfait état. Après, c’est vrai que je pratique la continence menstruelle (je vous donne d’ailleurs mon avis ici), ce qui fait qu’elles ne sont jamais très tachées. Mais, dans tous les cas, comme on ne les met que quelques jours par mois, on ne les use pas beaucoup.

Les culottes menstruelles permettent de réduire nos déchets. Chaque mois, au lieu d’envoyer une dizaine de serviettes hygiéniques ou de tampons à la poubelle, avec les culottes pour les règles, on ne jette rien. C’est parfait pour vivre des règles zéro déchet. Et puis elles nécessitent beaucoup moins d’énergie que les protections hygiéniques jetables pour être produites, si l’on compte toutes les serviettes qu’il faut produire pour une culotte.

Ce n’est pas la seule protection menstruelle écologique et adaptée à une démarche zéro-déchet : il y a aussi les serviettes lavables et la coupe menstruelle. Revenons sur ces deux options : je vous explique en quoi je préfère la culotte pour les règles.

⏩ Cet article pourrait vous intéresser : Flux instinctif libre la nuit : comment faire ?

3. Fini la sensation d’avoir une couche entre les jambes, comme avec les serviettes lavables

Avant d’essayer les culottes pour les règles, j’ai testé les serviettes lavables… Et je n’ai pas été franchement convaincue ! J’avais l’impression de porter une couche. Je trouvais très désagréable la sensation d’avoir une épaisseur supplémentaire entre les jambes.

Et puis, je ne sais pas pour vous, mais, chez moi, la serviette lavable avait une fâcheuse tendance à glisser tout au long de la journée. Elle se retrouvait souvent plus haut que prévu vers l’arrière et ça risquait même de ne plus protéger l’avant de ma culotte. Bref, plusieurs fois dans la journée, j’étais obligée de replacer la serviette hygiénique lavable d’un geste fort peu gracieux, pour m’assurer qu’elle était bien en place.

Ou alors, il ne fallait pas que je bouge : rester assise toute la journée, j’étais condamnée à cela. Si je restais à la maison, ça allait, mais si je partais me promener, ou que je devais me déplacer en ville, ce n’était pas pratique du tout. Autant dire que j’ai vite abandonné l’affaire !

La culotte menstruelle, c'est la liberté.

La culotte menstruelle, c’est la liberté.

4.  Place à l’écoute de ses sensations pendant les règles, ce qu’empêche la coupe menstruelle

Alors bien sûr, il y a aussi la coupe menstruelle. Quand on porte une cup, un simple protège-slip suffit, et dans ce cas, il n’y a pas cette surépaisseur inconfortable dans sa culotte. OK. Mais la coupe menstruelle, comme le tampon, nous empêche de sentir notre sang couler.

Parfois c’est plus utile et, qu’on soit au clair là-dessus, j’ai moi-même une cup menstruelle et parfois, je suis bien contente de l’utiliser. Je m’en sers surtout lors de gros déplacements, en voyage ou dans les moments où je n’ai vraiment pas la tête à être à l’écoute de mes règles.

Mais dès que j’arrive à faire autrement, et c’est de plus en plus souvent le cas, j’apprécie de porter une culotte pour les règles plutôt que la cup. J’ai la sensation d’être plus connectée à moi-même et à l’écoute de mon corps lorsque je sens le libre écoulement de mon sang lors de mes règles.

5. La culotte pour les règles : une invitation à pratiquer le flux instinctif libre

Porter une culotte menstruelle nous permet d’observer que l’écoulement de notre sang ne se fait pas en continu, mais par période. Et cela nous donne la possibilité d’en déverser une partie directement dans les toilettes lorsque l’on sent qu’il va couler. C’est un excellent moyen de se mettre à la pratique du flux instinctif libre.

Il y a un autre aspect que j’aime bien dans le fait de porter une culotte pour les règles plutôt qu’une serviette hygiénique jetable. C’est que de savoir que j’aurais à nettoyer ensuite, ça m’invite à faire l’effort d’aller déverser mon sang aux toilettes dès que je le peux. Entre laver une micro-tâche ou une grosse flaque, je préfère laver une micro-tâche. Mon avis sur la culotte menstruelle : c’est un excellent moyen de changer d’habitudes, de vivre ses règles autrement.

⏩ Découvrez aussi mon article : Comment gérer ses règles sans protection ?

6. Un simple rinçage à l’eau froide avant de la passer à la machine

Et puis, comme on vient d’aborder l’étape du lavage de la culotte menstruelle, j’en profite pour terminer par un point là-dessus. En vrai, laver une culotte menstruelle, ce n’est pas la corvée !

Il est possible de mettre la culotte à tremper jusqu’au moment où on lance une machine, mais attention, je dirais que ça peut tenir au maximum une journée et une nuit comme ça, pas plus. Sinon la culotte macère dans son jus d’eau et de sang, ce qui n’est pas très ragoutant.

Donc je vous livre ma méthode pour laver les culottes menstruelles : il suffit de rincer la culotte pour les règles à l’eau froide, avant de la mettre à la machine.

Dans l’idéal, on effectue ce rinçage juste après avoir enlevé la culotte : dans ce cas, on est quasi sûre d’avoir nettoyé le plus gros avant le passage à la machine. Ou alors, on la stocke jusqu’au moment de lancer une machine et c’est juste avant de la mettre à laver qu’on la rince, pour réhumidifier le sang séché et faciliter le lavage. Moi je fais ces deux options, en fonction du moment où je lance une lessive.

⏩ Un autre article qui pourrait vous plaire : Comment savoir si on est enceinte sans test ? | Le Secret

Voilà, vous connaissez mon avis sur la culotte menstruelle, et vous savez maintenant que j’en suis fan ! Et vous, qu’en pensez-vous ? L’avez-vous déjà testée, et si, quels sont vos retours ? Je vous invite à les poster en commentaires !

Maëlle

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)

Tags:

4 Responses

  1. Je suis une grande fan des culottes menstruelles. J’ai acheté mes deux premières il y a des années, quand personne n’en parlait en Europe. Elles sont arrivées des États-Unis, quand j’ai raconté ça autour de moi, tout le monde trouvait ça bizarre ou dégueu 😀

    Maintenant, je connais plusieurs personnes qui s’y sont mises et les avantages sont nombreux : oui, c’est plus sexy, il n’y a pas de bruit de plastique chaque fois que tu bouges (comme c’est le cas avec les serviettes classiques). J’ai encore un paquet de serviettes hygiéniques pour les coups durs, quand toutes mes protections lavables sont en train de sécher mais pour être honnête, je ne supporte plus ces trucs commerciaux. Les serviettes classiques ont une odeur très désagréable. Bref pour rien au monde je ne voudrai revenir en arrière !

    • Merci Marie pour ton retour.
      Moi aussi j’ai commandé mes premières culottes menstruelles aux États-Unis !
      On fait partie de l’avant-garde =D
      A bientôt, Maëlle

  2. Merci d’aborder ce sujet sous l’angle de la féminité et de la discrétion. On peut avoir ses règles sans craindre que cela soit perceptible sous un vêtement, dans une salle de sport ou sous un legging de yoga par exemple.

    • Merci pour ton commentaire Ludivine. Oui, les culottes menstruelles font beaucoup en termes de discrétion. Comme tu le dis, il devient même possible de faire un sport doux pendant les règles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voudriez-vous recevoir mon livre gratuit

"Les 5 clés du Cycle Féminin" ? :)

%d blogueurs aiment cette page :