Peut-on tomber enceinte sans glaire cervicale ?

Categories:

Vous êtes en projet bébé et n’arrivez pas à observer de glaire cervicale ? Alors c’est la panique parce que vous savez l’importance de la glaire cervicale dans la fertilité. Grâce à elle, les spermatozoïdes peuvent rester vivants plusieurs jours dans le corps de la femme à la recherche de l’ovule à féconder. Alors vous vous demandez : peut-on tomber enceinte sans glaire cervicale ? On fait le point ensemble.

Pas de glaire cervicale, en êtes-vous sûre ?

Comment observer sa glaire cervicale ? Mettons-nous d’accord !

Le point de départ de votre interrogation, c’est que vous n’observez pas de glaire cervicale. Mais faites-vous vos observations correctement ?

Regardez-vous le papier toilette à chaque fois après vous être essuyée ? C’est l’habitude numéro 1 à prendre pour bien observer la glaire cervicale en projet bébé. Car, non, elle ne s’observe pas dans la culotte, où elle est déjà sèche la plupart du temps.

Les pertes que vous observez dans votre culotte, c’est ce qu’on appelle communément les pertes blanches, même si cette expression ne veut pas dire grand-chose. C’est un mélange de glaire cervicale et de sécrétions vaginales.

Donc règle numéro 1 en désir de grossesse : après chaque passage aux toilettes (urines ou selles), je regarde le papier pour voir s’il y a de la glaire.

S’il y en a, je la prends entre 2 doigts pour vérifier son aspect : est-elle blanchâtre, jaunâtre, translucide ? Collante, pâteuse, grumeleuse, élastique ?

Lorsqu’elle est très fertile, proche de l’ovulation, elle est généralement translucide et élastique, type blanc d’œuf cru, mais ce n’est pas toujours le cas.

Le plus important dans le cadre d’un désir d’enfant est de repérer les changements d’aspect de la glaire cervicale au cours du cycle. Ce sont ces changements d’aspects qui vous mettent sur la voie pour repérer votre période ovulatoire.

C’est seulement après cette première étape que vous pouvez dire si oui ou non, vous observez de la glaire cervicale au cours de votre cycle menstruel.

Parce que très souvent, pour concevoir, comme on n’a pas l’habitude d’observer sa glaire cervicale, on n’y prête pas attention ! Ou bien on ne sait pas comment l’observer, ce qui fausse l’interprétation.

🌺 Connaissez-vous la Symptothermie ? Cet article pourrait vous être utile : Enceinte avec la Symptothermie | LA Méthode Efficace

Observer sa glaire cervicale oui, mais aussi la ressentir

Un autre élément important sur lequel amener votre attention dans votre projet de grossesse, c’est le ressenti.

Vous arrive-t-il de vous sentir naturellement plus humide, voire mouillée ou lubrifiée au niveau de la vulve au cours du cycle menstruel ? Hors excitation sexuelle bien sûr, donc plutôt au cours de vos activités quotidiennes…

En y prêtant attention, il est probable que vous remarquiez ce genre de changements à l’approche de votre ovulation. C’est parfois subtil, mais avec un peu d’habitude, il y a de fortes chances que vous le remarquiez.

C’est également un indicateur fiable de la présence de glaire cervicale, même si vous n’arrivez pas à l’observer sur le papier toilette.

Peut-on tomber enceinte sans glaire cervicale ?

Imaginons maintenant qu’avec tous ces éléments, même en regardant sur le papier toilette et en prêtant attention à vos ressentis, vous n’observiez toujours pas de glaire cervicale et n’en ressentiez pas la présence.

Alors, la question qui vous turlupine revient : peut-on tomber enceinte sans glaire cervicale ?

En fait, dans ce cas, deux questions se posent à vous dans le but de concevoir :

  • Produisez-vous suffisamment de glaire cervicale ?
  • Arrive-t-elle à descendre jusqu’à la vulve ?

Je vous propose de répondre d’abord à la deuxième question, qui est plus facile à vérifier dans le cadre d’un projet bébé.

Et si votre glaire cervicale était bloquée au niveau du col de l’utérus ?

Pour vérifier si vous produisez suffisamment de glaire cervicale, il suffit d’aller la chercher sur son lieu de production : le col de l’utérus.

Le prélèvement à la source de la glaire cervicale

Pour cela, je vous invite à vous créer un petit rituel quotidien durant un cycle entier, pour voir ce qu’il en est : aller chercher la glaire cervicale dans le fond de votre vagin.

Dès la fin de vos règles, réalisez ce petit rituel chaque jour, à peu près à la même heure, par exemple après votre douche :

  • Lavez-vous les mains et gardez l’index et le majeur mouillés (ce sont eux qui iront chercher la glaire au niveau du col, dans le vagin)
  • Mettez-vous accroupie ou debout, un pied relevé sur une chaise ou le bord de la baignoire
  • Lorsque vous vous sentez prête, vous pouvez insérer délicatement les deux doigts dans le vagin jusqu’au fond, où vous découvrirez votre col (forme arrondie avec une fente au milieu)
  • Je vous invite à pincer très légèrement le bout du col entre vos deux doigts et à les ressortir : ce que vous avez alors sur vos doigts correspond à votre glaire cervicale plus les sécrétions naturelles du vagin.

Observez la texture de ce fluide que vous observez, est-ce blanchâtre et laiteux ? Ou bien est-ce un peu épais, visqueux, voire élastique ?

L’aspect du fluide que vous observez va probablement changer au cours du cycle, d’où l’importance de l’observer sur un cycle entier pour comprendre son évolution.

Améliorer son transit pour repérer sa période fertile et son ovulation

Si vous observez effectivement un fluide sur vos doigts en procédant de la sorte et que son aspect évolue au cours du mois, alors c’est que vous produisez bien de la glaire cervicale. Youpi ! Votre fertilité n’est pas affectée !

Alors à la question, « peut-on tomber enceinte sans glaire cervicale ? », vous avez déjà un premier élément de réponse : ce n’est pas nécessairement parce que vous n’observez pas de glaire cervicale que vous n’en produisez pas !

Mais sans doute préféreriez-vous qu’elle descende jusqu’à la vulve, pour pouvoir l’observer plus facilement.

Savez-vous ce qui fait qu’elle reste bloquée là-haut ? Très probablement la constipation ! Et malheureusement, la grande majorité des femmes sont régulièrement constipées.

Lorsqu’on est constipée, les selles sont retenues trop longtemps dans le rectum, ce qui obstrue le passage au niveau du vagin, comme les deux conduits sont collés. Résultat : la glaire cervicale n’arrive pas à descendre.

Si c’est régulièrement votre cas, je vous invite à veiller à deux points primordiaux pour éviter la constipation en projet bébé :

  • Boire suffisamment d’eau au quotidien > au moins 1,5 L d’eau par jour
  • Manger beaucoup de fruits et de légumes > 5 portions par jour, ce n’est pas juste pour vous embêter, c’est essentiel pour votre santé !

🌺 L’article suivant pourrait aussi vous intéresser : Alimentation et Cycle Menstruel | Mes 7 Astuces

Absence de glaire cervicale | Comment optimiser vos chances de tomber enceinte ?

Enfin, admettons que vous avez réalisé le prélèvement à la source de la glaire cervicale chaque jour, pendant un mois, et toujours rien ! Pas de changement d’aspect, seulement un fluide blanchâtre et laiteux sur les doigts.

Si c’est le cas, il se peut que vous ne produisiez pas suffisamment de glaire cervicale et que cela ait un impact sur votre fertilité.

La prise de pilule durant de longues années ou un acte chirurgical au niveau du col de l’utérus, entre autres, peuvent avoir endommagé vos cryptes cervicales. Celles-ci produisent alors de la glaire cervicale en plus faible quantité et potentiellement de moins bonne qualité.

Et c’est finalement dans ce cas que la question « peut-on tomber enceinte sans glaire cervicale ? » se pose vraiment…

Mais là encore, vous avez de nombreuses ressources à votre disposition pour optimiser votre fertilité :

  • Tout d’abord, je vous encourage grandement à être suivie par une naturopathe spécialisée dans l’accompagnement de la femme : elle saura vous guider vers la meilleure alimentation pour optimiser votre production de glaire cervicale et donc votre fertilité et vos chances de concevoir
  • En parallèle, je vous invite à vous tourner vers l’autopalpation du col de l’utérus comme signe de fertilité, pour repérer votre phase fertile. La position, la texture et l’ouverture du col de l’utérus sont de très bons indicateurs de votre fenêtre de fertilité et de votre ovulation.

En conclusion, les ressources pour optimiser vos chances de concevoir sont en vous !

Avez-vous vu tout ce qui est en votre pouvoir si vous n’observez pas de glaire cervicale dans le cadre de votre projet bébé ? Vous avez toutes les ressources en vous pour augmenter vos chances de tomber enceinte !

Enfin, sachez qu’il y a d’autres points à observer sur votre cycle que votre glaire cervicale pour optimiser vos chances de concevoir. Notamment la question de la durée de votre phase lutéale. Savez-vous ce que c’est et comment on la calcule ?

Dites-moi en commentaire si ça vous intéresse ! C’est l’un des aspects sur lequel on doit nécessairement se pencher pour optimiser sa fertilité.

Et si j’ai plusieurs retours, je vous ferai un article très prochainement à ce sujet ! 😉

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)

Tags:

2 Responses

  1. Je connaissais le conseil de boire beaucoup d’eau pour observer sa glaire cervicale, mais je ne savais pas que c’était lié à la constipation ! Pour la durée de la phase lutéale, je me demandais s’il y avait un nombre de jours minimum pour pouvoir tomber enceinte ? Et aussi, à partir de quand exactement on considère qu’on est entrée dans la phase lutéale ? Hâte de lire ton article à ce sujet ! 🙂

    • Bonjour Carole,
      Ravie de t’avoir appris des choses ! D’autant plus comme je sais que tu t’intéresses de près à la symptothermie ! 😉
      L’impact de la constipation sur l’observation de la glaire cervicale est une information importante à connaître, parce qu’il suffit d’être un peu constipée dans les quelques jours avant l’ovulation pour fausser les résultats…
      J’en ai profité pour lire un peu ta page à propos : tu souhaites commencer ou recommencer la symptothermie en post-partum c’est ça ? En étant accompagnée j’imagine. C’est un vrai challenge ! Même moi qui pratiquais la symptothermie avant mon projet bébé, je n’ai pas osé l’utiliser en post-partum ! Parce que l’enjeu est grand… Mais ceci dit, rien que dans une démarche d’observation c’est passionnant ! Tu pourras probablement anticiper ton retour de couches avant qu’il n’arrive et ça c’est la classe 😉 !
      Pour ce qui est de la phase lutéale, oui bien sûr, il y a un nombre de jours minimal en dessous duquel le corps n’est pas capable de soutenir une grossesse ! Mais le pouvoir qu’on a, c’est de réajuster notre hygiène de vie pour favoriser l’équilibre hormonal et petit à petit rétablir une bonne phase lutéale. Je ferai mon prochain article là-dessus du coup ;-).
      A bientôt j’espère, ça me ferait plaisir qu’on prenne un temps pour discuter toutes les deux !
      Maëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voudriez-vous recevoir mon livre gratuit

"Les 5 clés du Cycle Féminin" ? 😊

%d blogueurs aiment cette page :