Pas de glaire ce mois-ci... que se passe-t-il ?

Categories:

Pas de glaire cervicale ce mois-ci… Que se passe-t-il ? Qu’est-ce qui peut expliquer une absence de glaire cervicale, alors qu’on a l’habitude (ou pas d’ailleurs) de l’observer généralement ? Je vous explique dans cet article les causes possibles d’une absence de glaire cervicale et comment y remédier !

Absence de glaire ou glaire très abondante… Nous sommes toutes uniques

Un petit rappel que l’on ne répétera jamais assez pour commencer : le cycle menstruel est quelque chose de variable et de mouvant ! D’une certaine manière, on pourrait dire que c’est la vie qui s’exprime à travers nous, et ce qui est vivant évolue. C’est donc tout à fait normal d’observer des variations d’un cycle à l’autre !

Ceci dit, une absence de glaire, surtout si elle se répète un deuxième puis un troisième mois, peut être le signe d’un éventuel déséquilibre. Je dis éventuel, car nous sommes toutes très différentes dans notre production de glaire cervicale, sans forcément que cela impacte notre fertilité. Certaines femmes verront très peu de glaire et arriveront pourtant très facilement à tomber enceintes quand elles le voudront, alors que d’autres verront beaucoup de glaire sans parvenir à concevoir.

Le fait d’apprendre à observer sa glaire cervicale mois après mois permet aux femmes de déterminer leur profil de glaire, qui est unique à chacune. Ce profil de glaire nous donne des repères sur l’abondance de nos pertes (inexistantes, faibles, abondantes, etc.) et l’évolution de leur aspect tout au long du cycle menstruel.

⏩ Cet article pourrait d’ailleurs vous intéresser : L’Aspect de la Glaire Cervicale en Images

Mais qu’est-ce qui peut expliquer que vous n’observiez pas de glaire cervicale ce mois-ci alors que vous arriviez à en voir habituellement ? Et qu’est-ce qui peut expliquer une absence de glaire cervicale récurrente, mois après mois ? Faisons le point sur les causes possibles !

Pas de glaire cervicale ce mois-ci : les causes possibles

Des périodes de la vie qui favorisent l’absence de glaire ou sa surabondance

Ce qu’il faut savoir en premier en lieu, c’est qu’il y a certaines périodes de la vie où les variations sont plus importantes au niveau de la glaire cervicale qu’habituellement. Typiquement en période post-pilule c’est tout à fait normal d’observer des variations de glaire cervicale importantes d’un cycle à l’autre. En effet, il faut du temps pour que le cycle naturel se remette en place après les hormones de synthèse.

Durant le post-partum et en période d’allaitement également, les observations de glaire peuvent être déroutantes. Tout comme dans les premières années et les dernières années des règles, où le corps est en pleine période de transition… Tous ces moments de grand chamboulement au niveau du corps de la femme peuvent nous déstabiliser dans nos observations, en nous donnant l’impression que ça change tout le temps !

Une absence de glaire récurrente ou une très faible quantité de glaire produite tous les mois : l’endommagement ou l’atrophie des cryptes cervicales. Cela peut être dû à une prise prolongée de la pilule contraceptive (prise pendant de nombreuses années par exemple) ou à un acte chirurgical au niveau du col de l’utérus notamment.

Votre hygiène de vie à un impact sur la production de glaire cervicale

Il y a d’autres facteurs qui peuvent expliquer que vous n’observiez pas de glaire cervicale ce mois-ci, dont il est facile pour certains d’y remédier.

De petites rectifications à faire dans le quotidien pour augmenter sa glaire cervicale

Premier facteur hyper important : l’hydratation. C’est absolument nécessaire de boire suffisamment et de s’hydrater correctement tout au long de la journée pour produire une glaire cervicale de qualité et en quantité suffisante. Eh oui, la glaire cervicale est principalement composée d’eau, donc ne pas boire assez a un impact direct sur sa production !

Deuxième facteur classique : le transit. Si vous avez une tendance à la constipation, cela peut totalement expliquer l’absence de glaire cervicale à la vulve. C’est mécanique, lorsque l’on va à la selle, le mouvement périnéal et abdominal qui permet aux selles de descendre a tendance à faire descendre la glaire cervicale. C’est donc en allant à la selle que l’on a le plus de chance d’observer sa glaire, qui sinon reste bien gentiment logée au niveau de cryptes cervicales, là où elle est produite. Donc posez-vous la question : est-ce que ce n’est pas juste une histoire de constipation qui expliquerait cette absence de glaire ?

Troisième facteur ayant une influence sur la production de glaire cervicale : la prise de médicaments. Qu’ils soient pris ponctuellement pour soigner une maladie passagère, ou de manière quotidienne pour une affection chronique, les médicaments peuvent avoir une influence directe sur l’absence de glaire cervicale.

La glaire cervicale, révélatrice de notre équilibre hormonal

Quatrième explication possible : cela peut être le début d’un déséquilibre hormonal… Mais ça, ce n’est pas en un seul cycle qu’on le détermine, c’est lorsque cela se répète mois après mois. Un déséquilibre entre les œstrogènes et la progestérone, les hormones du cycle menstruel sont parfois la cause d’une absence de glaire cervicale, ou au contraire d’une surabondance de celle-ci. Les habitudes alimentaires ont souvent un gros impact sur l’équilibre hormonal.

⏩ À ce sujet, je vous recommande mon article sur le cycle menstruel et l’alimentation !

J’espère que ces quelques causes possibles de l’absence de glaire cervicale vous permettent de mieux voir ce qui peut expliquer que vous n’observiez pas de glaire cervicale ce mois-ci. S’il vous reste des questions à ce sujet, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires sous cet article !

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voudriez-vous recevoir mon livre gratuit

"Les 5 clés du Cycle Féminin" ? 😊

%d blogueurs aiment cette page :