3 exercices faciles en flux instinctif libre

Le flux instinctif libre vous semble être une pratique abstraite ? Vous ne savez pas comment la mettre en place concrètement pour gérer vos règles naturellement ? Je vous propose 3 exercices faciles en flux instinctif libre, pour vous aider à sauter le pas et tenter l’expérience. Vous allez voir, ça n’a rien de sorcier et en plus, vous verrez que la continence menstruelle vous permet de mieux vivre vos règles !

1. Un exercice facile : observer le temps que le sang met à couler

Commençons par un exercice en flux instinctif libre tout simple, qui vise à observer comment se passe l’écoulement de notre sang menstruel.

Sous la douche, je vous encourage à tester, au moins une fois, de vous accroupir et de faire pipi dans la douche (même si vous n’en avez pas l’habitude ;-), lorsque vous avez vos règles. Vous pouvez aussi faire cette expérience à l’extérieur, mais attention, pas dans les hautes herbes, pour pouvoir observer ce qu’il se passe.

Restez dans cette position quelque temps, une fois le pipi fini. Je vous encourage à rester détendue, sans faire d’effort particulier ni mettre de pression au niveau du périnée. Juste, observez.

Très probablement, il va y avoir quelques gouttes de sang à couler au bout de quelques instants. Et puis peut-être de nouveau plus rien. Puis de nouveau quelques gouttes. Prenez le temps d’observer sans bouger, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sang à couler.

Je vous invite ensuite à vous poser la question : « qu’avez-vous observé » ? Est-ce que le sang s’est mis à couler en même temps que l’urine ou après ? Avez-vous eu quelques instants à attendre que le sang s’écoule ou a-t-il coulé tout de suite ? S’est-il écoulé en une seule fois ou en plusieurs ? Et combien de temps cela a-t-il pris au final ?

Cet exercice FIL vous permet de mieux vous rendre compte du temps qu’il est nécessaire de prendre aux toilettes pour laisser le temps au sang de s’écouler. Car souvent, au départ, on se relève trop vite, pensant que le sang a eu le temps de se libérer, et à peine on a remis notre culotte que… le sang coule dedans 😉 !

2. De petits exercices de lâcher-prise avec le Flux Instinctif Libre

Écouter son corps VS verrouiller le périnée

Les petits exercices de flux instinctif libre que je vous propose ensuite sont des pratiques de lâcher-prise. Car lorsqu’on commence la continence menstruelle et même plus tard, au fil de la pratique, on a tendance à vouloir contracter le périnée en permanence, pour éviter la fuite. Résultat, nous sommes tendues, crispées et cela ne correspond finalement pas du tout à l’état d’esprit du flux instinctif libre.

Rappelez-vous de la définition du flux instinctif libre : il consiste à être à l’écoute des signaux de son corps et non pas à retenir le sang à l’intérieur de celui-ci. Comme notre écoulement menstruel est discontinu, il suffit de repérer les moments où il est prêt à s’écouler pour se rendre aux toilettes. La contraction du périnée n’est pas nécessaire, même si avoir un périnée tonique aide évidemment.

Apprendre à se détendre pendant la pratique du FIL

Ce que j’ai mis en place au bout de quelques mois dans ma propre pratique, c’est de placer régulièrement mon attention au niveau de mon périnée au cours de mes règles. Est-ce que je suis tendue à ce niveau-là ? Est-ce que j’ai tendance à me crisper ? Si c’est le cas, je me demande en premier lieu si j’ai besoin d’aller aux toilettes et si c’est l’impression que j’ai j’y vais, car il est probablement temps alors de déverser mon sang. Mais si je ne ressens aucun besoin d’y aller, je me relâche et j’observe ce qu’il se passe…

Deux possibilités : soit le sang s’écoule et dans ce cas-là ça veut dire que je n’avais pas réussi à déceler les signaux de mon corps donc je peux approfondir cet aspect-là ; soit le sang ne coule pas et c’est moi qui me mettais une pression inutile. Dites-vous bien qu’à chaque fois que l’on fait cette expérience et que le sang ne s’écoule pas, c’est un message très important pour le corps, car il comprend qu’il peut se détendre pendant la pratique du flux instinctif libre. Pour moi, ça a été vraiment libérateur et je me sens aujourd’hui beaucoup plus légère et détendue qu’à mes débuts.

⏩ Cet article pourrait vous être utile : Comment Pratiquer le Flux Instinctif Libre ? | 11 Étapes pas à pas

3.  Approfondir la pratique : tenter d’espacer les passages aux toilettes

S’il est vraiment essentiel d’accepter d’aller souvent aux toilettes en commençant le flux instinctif libre, il est normal de vouloir espacer les passages aux w.c. au fil du temps. Pour cela, des exercices de flux instinctif libre avec un timer peuvent vraiment vous aider.

Le flux menstruel varie au fil des jours et des heures de la journée

Je rappelle tout de même qu’en fonction des jours de nos règles, nous n’avons pas le même flux, donc pas les mêmes besoins d’évacuation. Il est normal d’aller plus souvent aux toilettes en début de règles qu’à la fin par exemple. Et ce que vous ne saviez peut-être pas, c’est que le flux menstruel peut aussi varier dans une même journée. Je m’en suis clairement rendu compte avec la pratique : j’ai plus souvent besoin d’aller aux toilettes en fin d’après-midi qu’en milieu de matinée par exemple.

Repérer la fréquence des écoulements et les espacer petit à petit

Ce que je vous propose, c’est d’observer la fréquence à laquelle vous allez aux toilettes le premier jour de vos règles, si vous commencez la pratique à ce moment-là. Juste après avoir déversé votre sang, je vous invite à regarder quelle heure il est et à le noter. Regardez l’heure à nouveau au moment où vous retournez aux toilettes, ça vous indique le laps de temps que vous pouvez a priori tenir. Imaginons que votre flux soit assez abondant et que vous en êtes dans les premiers mois de pratique : vous avez tenu 1 demi-heure par exemple.

Cette fois-ci, vous pouvez tester une variante de cet exercice pour le flux instinctif libre : mettre une alarme sur votre téléphone dans 1 demi-heure. Et là, observez ce qu’il se passe. Ressentez-vous le besoin d’aller aux toilettes avant ? Est-ce à nouveau au bout d’1 demi-heure que vous en avez besoin ? Ou peut-être avez-vous l’impression d’avoir encore un peu de temps devant vous ? Si c’est le cas, je vous invite à attendre encore un peu, jusqu’à ce que vous vous disiez qu’il est vraiment temps d’évacuer votre sang. Comme ça petit à petit, vous allez réussir à espacer les passages aux toilettes.

⏩ Cet article pourrait aussi vous intéresser : Flux Instinctif Libre la Nuit : Comment Faire ?

Vous connaissez maintenant 3 exercices pour pratiquer le flux instinctif libre facilement. Est-ce que vous avez envie de tester ? Faites-moi vos retours en commentaire !

Maëlle

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voudriez-vous recevoir mon livre gratuit

"Les 5 clés du Cycle Féminin" ? 😊

%d blogueurs aiment cette page :