autonomie enfant astuces

Categories:

Donner de l’autonomie à son enfant, c’est l’accompagner dans son développement psychomoteur, mais également participer à l’équilibre familial. Mes conseils témoignent de mon expérience  avec mes enfants âgés de moins de 5 ans. Voici 20 astuces pour soutenir vos enfants dans leurs apprentissages, au quotidien.

Donner de l’autonomie à son enfant grâce à un matériel adapté

Proposez à vos enfants du matériel pour lequel vous n’avez pas d’attache particulière et pas investi des fortunes. Juste avant la naissance de ma première fille, je me suis prise de passion pour les braderies. J’ai parcouru plusieurs bourses aux vêtements, lesquels sont souvent vendus au poids. J’ai découvert des braderies spécialisées en puériculture dans ma région, où j’ai pu acheté des jeux d’éveil, des livres, des vêtements, des chaussures et même des couches lavables. Et, la plupart du temps, j’ai trouvé du matériel neuf, ou utilisé une seule fois !

Vêtements pour tous les temps et toutes les occasions

Lors des premiers moments en extérieur, alors que mes filles ne marchaient pas, je leur enfilais des tenues de ski, cousues en une seule pièce. Aujourd’hui, pour jouer dans le jardin, elles portent soit une salopette en matière imperméable, soit un sur-pantalon avec un anorak. Aucune inquiétude à retrouver des vêtements très tâchés ou troués. Un coup d’éponge sur les vêtements imperméables, et le tour est joué !

Pour que les repas ne soient pas (que) des corvées

À table, j’ai toujours à portée de main un gant de toilette humide en cas de dégâts. J’ai choisi pour mes enfants une vaisselle en bambou, plutôt résistante et bon marché. J’ai opté également pour des serviettes avec une doublure étanche. Lorsque l’on part en balade, un petit sac isotherme est dédié au déjeuner ou au goûter, et j’ai trouvé des éco-cups de bonne taille pour les petites mains. Le seul investissement notable, c’est le biberon, qui est neuf et en verre. En effet, il sert quotidiennement, et pour éviter de trop ingérer des substances volatiles contenues dans les plastiques, je suis intransigeante sur ce point. Mais même le chauffe-biberon a été acheté via un site de petites annonces entre particuliers.

Se laver et aller aux toilettes tout seul

Avec la pratique de l’hygiène naturelle infantile, ou HNI, votre enfant peut aller de lui-même sur le pot assez tôt. Pour en savoir plus sur l’HNI, je vous renvoie à l’article consacré à sa définition.

Un petit banc, discret, placé près du lavabo ou de l’évier, permet à votre enfant, de lui-même, de :

  • se laver les mains ;
  • d’aller chercher de l’eau lors d’activités manuelles ;
  • de mouiller une éponge pour aider à nettoyer la table ;
  • etc.

Adapter le mobilier pour favoriser l’autonomie de son enfant

Il est possible d’adapter le mobilier de votre maison pour qu’il réponde à vos attentes, tout en permettant à vos enfants de s’en servir facilement et d’être en sécurité.

Espaces de rangement dédiés

Par exemple, si vous avez un meuble avec plusieurs tiroirs dans la salle-à-manger, ceux du haut peuvent contenir les couverts et d’autres objets que vous souhaitez tenir hors de portée de vos plus jeunes enfants. Quant aux tiroirs du bas, dédiez-en spécifiquement au matériel de vos enfants, afin qu’ils puissent y accéder par eux-mêmes. Ces tiroirs peuvent contenir leurs couverts, leurs assiettes et leurs verres, mais aussi quelques feuilles et des crayons, pour leur proposer une occupation rapidement quand le besoin s’en fait sentir (repas qui s’éternise par exemple). Et nul besoin que tout soit bien empiler, l’important est que le tiroir ferme ! Privilégiez des trousses ou des petits sacs pour garnir ces rangements.

autonomie enfant espace dedie

Un petit coin dédié à l’expression artistique

Des meubles dédiés aux enfants

Vous pouvez également prévoir des meubles spécifiques pour vos enfants. Certains n’osent pas investir dans un tel mobilier, car il a une utilisation limitée dans le temps et peut être encombrant. Cependant, si vous le fabriquez vous-même, c’est un cadeau qui fait toujours plaisir et qui vous coûte moins cher ! Fabriquez un marche-pied pour les activités en hauteur (pour cuisiner par exemple) avec une barrière pour éviter de tomber. Vous trouverez de nombreux plans sur Internet pour vous lancez dans ce bricolage ludique, et vos enfants seront ravis ! D’autre part, il existe des chaises évolutives, qui s’adaptent en chaise normale une fois le stade de la chaise haute dépassé. Cela constitue donc un investissement à long terme.

Voici une difficulté que je rencontre actuellement : avec deux enfants d’âges différents, c’est difficile de trouver l’équilibre pour ne pas priver le grand de son autonomie, tout en préservant le plus jeune d’objets qu’il ne maitrise pas encore ! Si on prend le temps de bien expliquer à tout le monde qui a accès à quoi, chacun trouve sa place. Et quand des frustrations apparaissent, c’est qu’il est temps de réajuster ! Favoriser l’autonomie de son enfant, c’est être à l’écoute de ses besoins – oui, je sais, je me répète, mais c’est fondamental 🙂

Sécurisez votre maison pour plus d’autonomie de l’enfant

Avez-vous remarqué que nos bambins trouvent TOUJOURS l’objet fragile que l’on a oublié sur le bord de la table ? Qu’ils savent EXACTEMENT quel placard n’est pas fermé à clé (alors qu’il devrait l’être) ? J’appelle ça le « sixième sens titilleur » !

Pour des raisons évidentes de sécurité, les objets tranchants, fragiles et les substances toxiques sont placés en dehors de portée des enfants. Et si les rangements sont à leur hauteur, prévoyez de les fermer à clé ou avec une sécurité enfant. Il en existe de plusieurs types. Ces fermetures s’adaptent à la plupart des tiroirs et des placards. Il existe des systèmes d’aimant, de lanière ou de clips. Mais il arrive qu’aucun de ces systèmes ne peut être installé sur votre placard, à cause d’une poignet originale ou d’une matière sur laquelle rien n’adhère. Si c’est le seul endroit où vous avez assez de place pour ranger vos produits de nettoyage, expliquez bien à vos enfants que ce placard est réservé aux adultes. Limitez au maximum ces points de tension car il faut les surveiller continuellement.

D’autre part, si vos enfants ont la fâcheuse tendance à s’approcher des prises électriques, optez pour des bouchons à placer sur les prises quand elles ne servent pas. Pour les enlever, il suffit de les déclipser avec un système de clé. Les prises récentes sont équipées de sécurité ou de cache . Si vous venez d’emménager dans une maison construite il y a plus de 20 ans, ces bouchons vont vous être utiles !

Laissez vos enfants libres de leurs mouvements !

En tant que maman poule, je vous avoue que c’est le point le plus difficile à surmonter ! De les savoir en sécurité m’a permis de leur donner plus de marge de manœuvre. Il y a peut-être, cachée sous cette facette ultra-protectrice de ma personnalité, des mémoires familiales à interroger. Je n’ai pas entrepris un travail de recherches sur ce sujet, mais j’ai tout de même réussi à prendre du recul et à me rendre compte que je n’ai pas besoin d’être aux aguets dans toutes les situations.

Faisons confiance à nos enfants ! Donnons-leur des libertés, surtout quand ils nous les demandent – dans la mesure du possible, bien sûr. Moins nous intervenons, moins nos enfants sont stressés. Ils osent alors davantage expérimenter par eux-mêmes, et acquièrent naturellement une nouvelle autonomie.

 

Cet article est loin d’être exhaustif ! Avec des enfants en bas âge, ce sont les points essentiels que j’ai identifié. Et vous, avez-vous d’autres astuces à partager pour favoriser l’autonomie d’un enfant à différentes étapes de son développement ?

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT Votre conseil personnalisé - Pour élever bébé sans couche

%d blogueurs aiment cette page :