Comment animer un cercle de femmes

Categories:

Que ce soit pour célébrer le féminin sacré, nourrir un sentiment de sororité ou simplement papoter entre filles… Je vous explique comment animer un cercle de femmes.

Femme sauvage, Femme sacrée ou encore femme engagée… Vous souhaitez rassembler des femmes autour de ces thématiques et vous vous demandez comment animer un cercle de femmes ? Je vous propose un guide pratique avec toutes les questions que je me suis moi-même déjà posées, à savoir : cercle de parole ou tente rouge, thème de cercle de femmes défini ou non, cadre sécurisant, accords de groupes et modalités pratiques. Suivez le guide !

Tente rouge ou cercle de parole : quelle forme donner à son cercle de femmes ?

Organiser un cercle de femmes et l’animer, ok, mais avez-vous une idée bien précise de la forme que vous souhaitez donner à votre cercle de femmes ?

Quel est votre but en rassemblant des femmes autour de vous pour ce moment privilégié ?

Je vous pose la question parce qu’il existe de très nombreuses façons de voir comment animer un cercle de femmes et nous n’avons pas toutes les mêmes attentes à ce sujet.

Cercle de parole pour femmes

Un cercle de femmes peut être vu comme un cercle de parole, un espace où les femmes peuvent témoigner de leur vécu du moment ou de leur expérience sur un thème particulier.

Cet espace ouvert aux témoignages de femmes est renforcé par l’idée que ce que chacune partage peut résonner à sa manière chez les autres participantes. Même si nous n’avons pas tout à fait vécu la même situation, nous pouvons nous sentir nourrie, inspirée, rassurée ou encore réconfortée par le vécu des autres.

Parfois, lorsque les témoignages abordent des blessures du féminin, il peut se produire une forme de guérison inconsciente des blessures collectives, simplement en créant cet espace de bienveillance et de reconnaissance des vécus douloureux.

À travers ces temps d’échanges privilégiés entre femmes, ce sont toutes les lignées de femmes, les mémoires transgénérationnelles et les générations féminines précédentes qui se libèrent avec nous.

Tente rouge, cercle de lunes et espace du féminin sacré

Le cercle de femmes peut aussi être imaginé comme un espace sacré, une occasion de célébrer les valeurs et les ressources féminines. Il peut être construit comme un espace où laisser libre cours à sa créativité féminine, à travers la danse, le chant, la musique. Il peut être l’occasion de réaliser des rituels de femmes dans l’intimité de ce cocon de sororité.

Exprimer sa féminité, explorer la femme sauvage en nous ou encore célébrer le féminin sacré : toutes ces envies peuvent faire l’objet de rites féminins particuliers ou de séances à thème.

Explorer son féminin sacré sous la Tente Rouge

Il est d’ailleurs tout à fait possible d’imaginer un cercle de femme sous la forme d’une tente rouge. Historiquement, la tente rouge se vivait au moment des menstruations des femmes.

En effet, lorsque les femmes vivent très proches les unes des autres, leurs cycles menstruels ont biologiquement tendance à se calquer les uns sur les autres. C’est pour cela que les jeunes filles qui partagent une même chambre à l’internat ont tendance à avoir leurs règles en même temps par exemple.

Ainsi, toutes les femmes qui avaient leurs règles en même temps se rassemblaient quelques jours dans la tente rouge pour s’extraire un du monde, et vivre une forme de mini-retraite entre elles.

Bien sûr, les jeunes filles qui avaient leurs premières règles se voyaient célébrées grâce au rite de passage de leur entrée dans la tente rouge.

⏩ Cet article pourrait vous intéresser également : Calendrier menstruel : comment le faire soi-même et pour quel usage ?

Expérimenter les Cercles de Lunes et l’influence du cycle lunaire sur le cycle menstruel

À cela s’ajoute le cycle lunaire. Comment animer un cercle de femmes en lien avec les phases lunaires ? Là encore, historiquement, la tente était associée à la nouvelle lune. Il semblerait en effet que les femmes vivant très proches de la nature, sans volets en particulier, pour profiter des rayons de la lune la nuit, peuvent voir leur cycle se caler sur le cycle lunaire.

Il n’existe pas à ma connaissance d’étude scientifique démontrant cet effet. D’autant que la variabilité du cycle menstruel est reconnue et peut être impactée par de très nombreux facteurs.

Ceci dit, pour celles qui observent les énergies de leur cycle menstruel, force est de constater qu’elles évoluent tout au long du cycle. L’énergie de la femme lors de l’ovulation n’est clairement pas la même que celle des menstruations, et les hormones expliquent cela très bien.

Nous pouvons également être plus ou moins influencées par les énergies de la lune et les phases lunaires. Même si cela peut sembler plus obscur, nous sommes tout de même nombreuses à avoir déjà au moins une fois été dérangées par la pleine lune pour dormir la nuit. Alors que la nouvelle lune nous laisse dormir sereinement.

En observant cela, nous pouvons tout à fait nous baser sur le cycle lunaire pour animer un cercle de femme et célébrer notre nature cyclique, même si notre cycle menstruel n’est pas calé sur la lune !

Entre un cercle de parole et un espace de rituels sacrés, il y a tout de même une vraie différence, vous ne trouvez pas ? Vers quoi vous sentez-vous appelée ?

Approche mixte

Peut-être souhaitez-vous également mixer les approches ? Il est tout à fait possible d’imaginer des séances régulières sous forme d’un cercle de parole, avec quelques séances ponctuelles basées un rite de femmes par exemple.

Ces séances ponctuelles peuvent s’appuyer sur les quatre saisons ou sur les quatre éléments en particulier. Elles peuvent aussi être construites à l’effigie d’une déesse, d’une étape de la vie de la femme ou encore d’un archétype du féminin.

Elles peuvent également être plus créatives et sensorielles, inviter le corps à entrer en mouvement.

La question est toujours la suivante pour savoir comment animer un cercle de femmes : qu’avez-vous envie de partager avec les femmes que vous souhaitez rassembler pour ce cercle ? Est-ce plutôt un espace de parole ? Un espace de mouvement ? Un espace sacré ? Toutes les manières sont bonnes pour vivre un moment de sororité.

À travers un cercle de femmes, s'offrir un moment pour vivre de la sororité.

Faut-il choisir un thème à l’avance pour animer un cercle de femmes ?

Là encore, la question du thème du cercle dépend de votre objectif. Si vous souhaitez simplement créer un espace entre femmes pour que chacune puisse s’exprimer et recevoir de l’empathie, alors choisir un thème n’est pas forcément nécessaire.

Si vous souhaitez approfondir un sujet à plusieurs ou bien relier ces femmes sur une thématique en particulier, alors vous avez l’embarras du choix !

  • Vous pouvez partir sur des thématiques très pragmatiques, genre papotages entre filles et parler : soutien-gorge, poils, règles et cycle menstruel, sexualité, etc.
  • Vous pouvez opter pour des sujets plus philosophiques, qui touchent au féminisme par exemple. Ou alors les aspects historiques comme l’époque des sorcières… Ou encore les aspects culturels avec les pratiques comme l’excision et voir comment cela résonne en vous…
  • Vous pouvez explorer la dimension sacrée ou le côté nature : féminin sacré, femme sauvage, etc.
  • Vous pouvez aborder certaines étapes de la vie, comme les premières règles, la grossesse et la maternité, la ménopause et tous les évènements intermédiaires.

⏩ Découvrez aussi mon article : Raffermir sa poitrine après l’allaitement | J’ai testé pour vous

Comment créer un espace sacré pour son cercle de femmes ?

Animer un cercle de parole demande de créer un espace de sécurité et de bienveillance pour libérer la parole des femmes ou la créativité, en fonction de la forme donnée au cercle. Nous pouvons même voir ce cercle comme un espace sacré, dont il faut respecter les règles consciencieusement.

Profondeur des témoignages et féminin blessé

Sachez qu’il est fréquent de débuter un partage sur un sujet qui semble assez léger et de le voir naturellement dévier vers un partage de vécus plus sensibles. Il faut bien voir qu’il est rare d’avoir une occasion de se retrouver comme ça entre femmes, dans un cadre bienveillant. Les sujets brûlants qui ont besoin de se dire et d’être entendus auront tendance à sortir dans ces moments-là.

Il s’agit donc de trouver le bon équilibre entre créer un espace qui permette de donner libre cours à la parole et d’ouvrir les cœurs, tout en étant au clair sur le fait que ce n’est pas un espace thérapeutique qui est ouvert-là. Pour savoir comment animer un cercle de femmes tout en posant un cadre clair, il peut être intéressant de poser vos intentions en début de séance. Vous pouvez réfléchir en amont à quelques phrases écrites, sous la forme d’accords de groupe.

Les accords de groupe de votre cercle de femmes

Je vais donc vous détailler les points importants pour définir vos accords de groupe. Une fois écrits, vous pourrez les lire aux femmes en début de séance et leur demander si elles approuvent tout ce qui est écrit et si elles souhaitent ajouter des éléments. En posant ces accords, vous donnez un cadre clair et rassurant à la rencontre.

La confidentialité dans un cercle de femme

Vous devez tout d’abord vous poser la question de la confidentialité. Vous pouvez décider que tout ce qui se dit et se vit au sein du groupe n’en sort pas. Dans ce cas, les participantes n’ont pas le droit de parler de ce qui s’est passé ou ce qui s’est dit en dehors du groupe.

Une astuce, si vous souhaitez alléger un peu cette mesure, c’est de décider que si les femmes souhaitent parler d’un partage, elles le font comme si la personne qui a témoigné était à côté, pour s’assurer de la totale bienveillance des propos. À vous de voir ce qui vous semble le plus approprié et le plus confortable pour votre groupe.

La bienveillance et le non-jugement pour ouvrir les cœurs de femmes

La question de la bienveillance et du non-jugement se pose également forcément. Pour que les femmes osent témoigner de leur vécu, il est important de leur offrir un espace réellement sécurisant, et le fait de ne pas se sentir jugée en est une composante majeure.

Ceci dit, je tiens à insister sur le fait que juger est quelque chose de tout à fait humain et d’habituel, de spontané. Nous sommes toutes très habituées à cela. Interdire à quelqu’un de juger les autres est en quelque sorte illusoire. Alors, comment animer un cercle de femmes dans la bienveillance ? Nous pouvons demander aux participantes de ne pas exprimer leurs jugements si elles en ont, par exemple. Ou alors nous pouvons proposer aux personnes qui souhaitent faire un retour suite à un témoignage de bien parler en « je » et de prendre la responsabilité de leur parole plutôt que de dire « tu », ce qui peut être violent.

Espace de parole et espace thérapeutique : bien faire la différence pour savoir comment animer un cercle de femmes

Vous pouvez aussi mettre quelques mots dans vos accords de groupe pour mentionner expressément qu’il s’agit d’un espace de parole et non d’un espace thérapeutique. Imaginons une participante qui évoque une situation qui ramène visiblement à une blessure du passé, une blessure de l’enfance notamment. Il peut être nécessaire de clarifier que oui, là, nous avons touché une blessure, et de suggérer à la participante de l’explorer davantage dans un espace thérapeutique.

Pourquoi ? Parce qu’à moins d’avoir les outils thérapeutiques pour accompagner cette participante dans son cheminement, nous ne saurons pas l’aider. En plus, nous ne savons jamais dans quelle intensité émotionnelle peut nous amener une blessure de l’enfance. Accueillir l’intensité émotionnelle, c’est quelque chose qui s’apprend, et quelqu’un qui n’est pas familiarisé avec cela peut le vivre de manière très violente.

L’écoute active

Cela m’amène à un autre point crucial des accords de groupe : l’importance de l’écoute active. Une participante qui témoigne de son vécu, surtout s’il est difficile, n’a généralement pas besoin de conseils, de propos qui minimisent ou qui se veulent rassurants, de questions déstabilisantes ou encore de personnes qui lui disent avoir vécu la même chose et qui commencent à raconter leur vie… NON ! Une femme qui témoigne de son vécu féminin a surtout besoin d’écoute et de reconnaissance de ce qu’elle a vécu et de comment elle l’a vécu, c’est tout !

Comment offrir cela ? Le plus simple est encore d’opter pour une écoute silencieuse. Faites le test, vous verrez à quel point c’est puissant de recevoir une écoute totalement silencieuse de quelqu’un, pendant quelques minutes. Il est bien sûr possible de faire des hochements de tête, des sourires, pour encourager la femme dans sa parole, mais c’est tout, il n’y a pas besoin de plus. Voilà comment animer un cercle de femmes grâce à l’écoute active.

Lorsqu’elle a fini, plutôt que de vouloir donner des conseils ou trouver des solutions à sa situation, nous pouvons simplement lui poser la question de ce qui lui ferait du bien. Est-ce qu’elle aimerait que quelqu’un reformule ce qu’elle a dit pour pouvoir vérifier qu’elle a bien été comprise et entendu ? Est-ce qu’elle aimerait recevoir le retour de quelques participantes, savoir ce que ça leur a fait de l’entendre ? Si c’est le cas, les participantes qui offrent leur retour s’engagent à parler en « je » tout en s’exprimant de manière authentique.

⏩ Un article qui pourrait vous intéresser : Communication NonViolente en couple : le guide pour débuter

Une astuce : le bâton de parole

Une idée qui peut être bien utile pour respecter le temps de parole de chacune est d’opter pour un bâton de parole. Vous pouvez vous procurer un joli bâton avant la séance, ou tout autre objet qui vous semble approprié. Comme ça, lorsqu’une participante a le bâton, il n’y a qu’elle qui a la parole jusqu’à ce qu’elle le passe à une autre participante. Cet objet soutient particulièrement les femmes qui ont besoin de temps et de respect de leur rythme pour oser s’exprimer.

Les tentes rouges et cercles de lunes pour célébrer le féminin sacré.

Comment animer un cercle de femmes : modalités pratiques

Comment trouver les participantes à son cercle de femmes ?

Voulez-vous animer un cercle de femmes entre amies ou avec des inconnues ? En présentiel avec des femmes proches de chez vous géographiquement ou en virtuel, avec des femmes qui viennent de partout ?

Souhaitez-vous rassembler des femmes du même âge, unies par un évènement de vie comme la maternité par exemple ou préférez-vous des femmes de tout âge ? Chacune de ces options a son intérêt : les femmes du même âge, qui partagent les mêmes expériences de vies actuellement, se sentiront très complices des sujets abordés ; les femmes d’âges distincts peuvent s’enrichir de leurs expériences les unes et autres et se nourrir de cette façon.

Quelle fréquence prévoir pour son cercle de parole de femmes ?

Peut-être souhaitez-vous proposer une seule et unique séance, pour une occasion particulière ou parce que vous en avez l’élan maintenant. C’est tout à fait possible.

Peut-être verrez-vous aussi que cette première séance vous a tellement fait du bien à toutes que vous souhaitez recommencer. Vous pouvez très bien opter pour des séances plus ou moins régulières.

Il y a une question importante à se poser à mon sens, dès le début, pour savoir comment animer son cercle de femmes lors des prochaines séances. Peut-être même que ce point est à définir avec le groupe dès la première séance : il s’agit de savoir si vous souhaitez constituer un groupe qui rassemble toujours les mêmes femmes ou qui est ouvert aux nouvelles participantes.

Animer un cercle de femmes ouvert ou fermé ?

Lorsque vous optez pour un groupe qui rassemble toujours les mêmes personnes, l’avantage est que vous privilégiez l’établissement d’une vraie relation de confiance. Au fil des séances, les sujets abordés peuvent aller de plus en plus en profondeur et cela peut apporter un grand soutien aux participantes. Ceci dit, une telle dynamique peut également s’essouffler si toutes ne sont pas aussi disponibles les unes que les autres, et le risque est de se retrouver avec peu de participantes à chaque séance.

Vous pouvez aussi décider d’ouvrir le cercle aux nouvelles venues qui se présentent, avec l’avantage de vivre du renouveau en permanence, le maintien de la dynamique peut-être. Mais cette option présente le risque que les partages restent plus superficiels et que certaines n’osent jamais vraiment s’exprimer.

À vous de voir. En gardant toujours à l’esprit aussi qu’un cercle de femme est quelque chose d’organique et qu’il est tout à fait possible d’en faire évoluer la forme en fonction des souhaits des participantes.

⏩ Découvrez aussi mon article : Massage du périnée : pas seulement pendant la grossesse !

Que pensez-vous de tout cela ? Aviez-vous réfléchi à toutes ces subtilités dans l’idée d’organiser votre cercle de parole ? Savez-vous un peu mieux comment animer un cercle de femmes maintenant ? N’hésitez pas à me partager vos retours et témoignages en commentaires.

Maëlle

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voudriez-vous recevoir mon livre gratuit

"Les 5 clés du Cycle Féminin" ? :)

%d blogueurs aiment cette page :