Le calendrier menstruel est l'outil parfait de la femme cyclique

Categories:

Quand vais-je avoir mes prochaines règles ? Puis-je connaître précisément le jour de mon ovulation ? Vous vous posez parfois ces questions ? Ou alors, peut-être souhaitez-vous vivre plus en harmonie avec votre nature cyclique ? Dans toutes ces situations, le calendrier menstruel va vous être utile. Il vous permet de visualiser votre période d’ovulation et de prédire à quelques jours près l’arrivée de vos prochaines règles. Mais, bien construit, il sert à bien plus que cela ! Tout peut être consigné dans votre calendrier de menstruations : l’évolution de vos envies, vos humeurs, votre créativité… Il est l’outil parfait de votre reconnexion à la femme cyclique en vous. Et en bonus, je vous offre mon calendrier menstruel à imprimer !

Le calendrier des règles et de l’ovulation : l’outil indispensable pour calculer ses prochaines règles

Comment calculer l’arrivée des prochaines règles ?

Généralement, on considère qu’il suffit de calculer la date de l’ovulation pour prévoir l’arrivée des prochaines règles. En effet, les règles arrivent en théorie 14 jours après l’ovulation. Je me souviens de bien de mon prof de SVT au lycée qui nous avait assuré que les règles arrivaient 14 jours après l’ovulation. Il nous avait dit que la durée de la phase folliculaire (première moitié du cycle) pouvait varier de plusieurs jours d’une femme à l’autre, mais que la phase lutéale (deuxième moitié du cycle) était très stable.

Eh bien je vous le dis, pour moi ce n’est pas le cas ! Enfin, elle est à peu près stable en effet, mais plutôt sur 16 jours que sur 14. Et il peut exister de nombreuses variations d’une femme à l’autre, sur les deux phases. Certains disent qu’en général, ces deux phases durent entre 10 et 18 jours, mais là encore, il existe de nombreuses exceptions, alors à quoi bon ?

Tout ça pour vous dire que calculer l’arrivée de nos prochaines règles et tenir un calendrier d’ovulation n’est pas toujours aisée. Certaines femmes vont avoir des règles très régulières alors que d’autres observeront de grandes variations d’un cycle à l’autre. Et certaines, comme moi, auront un cycle plutôt régulier, mais plus long que les autres. L’inverse est possible également.

Dans ces cas-là, la régularité nous permet de mieux comprendre ce qui se passe dans notre corps. C’est quand j’ai commencé à vraiment étudier mon calendrier menstruel grâce à la contraception naturelle que j’ai pu observer que ma phase lutéale durait en moyenne 16 jours. Et à partir de là, facile de prévoir l’arrivée de mes règles. Enfin…

Connaître le jour de son ovulation et le noter dans son calendrier menstruel et ovulation

Pas si facile que ça, en fait, d’avoir un calendrier pour calculer son cycle menstruel ! Pourquoi ? Parce qu’un autre problème se pose à nous : il est très difficile de connaître précisément le jour de notre ovulation. C’est pour cela qu’on parle plutôt d’une période d’ovulation, qui dure en théorie 4 jours. Notre période fertile est un peu plus longue, souvent 6 jours dans la pratique de la symptothermie.

Plusieurs signes peuvent nous indiquer l’entrée dans la période d’ovulation : une augmentation de la température corporelle, une libido plus importante (eh oui, notre instinct nous dicte de nous reproduire !), la texture filante de la glaire cervicale et, pour certaines femmes, des douleurs dans le bas-ventre.

En contraception naturelle, on dit que lorsque l’on observe la glaire cervicale filante, qui est vraiment l’indice de l’ovulation, cette dernière peut déjà avoir eu lieu il y a 2 jours ou encore se produire dans 2 jours. Et même si l’observation de la température corporelle nous permet, a posteriori, de déduire le jour de l’ovulation, ce n’est pas une certitude à 100 %.

Bref, quand on veut prévoir la date de nos règles, à moins d’avoir un cycle hyper régulier, on est toujours à quelques jours près. Il peut d’ailleurs y avoir de nombreux facteurs perturbateurs de la durée moyenne du cycle menstruel, comme les stress, les situations nouvelles, le fait de tomber malade, etc.

Faire son propre calendrier menstruel pour se reconnecter à sa nature cyclique

Devenir femme cyclique : organiser son quotidien en fonction de son cycle

Depuis que je suis réglée, j’ai toujours eu un carnet spécial où je notais les dates de mes règles. Comme j’ai eu des règles assez irrégulières pendant plusieurs années, ça m’apportait tout de même un repère, parce qu’il m’était impossible de prévoir quoi que soit. Au début, je notais simplement les dates d’arrivée de mes règles, et puis, petit à petit, j’ai étoffé.

Après la lecture de Lune rouge de Miranda Gray, qui détaille notre nature cyclique, j’ai voulu observer s’il existait des changements dans mes humeurs, mes habitudes, mes envies, en fonction des phases de mon cycle. Miranda Gray décompose notre cycle en 4 phases, qui correspondent à différents archétypes du féminin. Le début de notre cycle, juste après les règles, commence avec la phase de la jeune fille. Il y a ensuite la phase de la mère avec l’ovulation, puis celle de l’enchanteresse ou de la femme mature et enfin la phase de la grand-mère, avec l’arrivée des règles.

L’auteure propose de réaliser un calendrier menstruel en cercle, pour illustrer notre nature cyclique. J’ai essayé de le faire pendant un moment, mais je n’ai jamais vraiment réussi à l’organiser. Donc je suis revenue sur un format tableau, en réalisant un calendrier des menstrues et de bien d’autres choses.

Comment faire son calendrier du cycle menstruel ?

Voici ma méthode :

J’ai constitué à la base un tableur dans un fichier Word, pour avoir toujours un modèle dans mon ordinateur, prêt à imprimer.

Mon tableur fait 35 colonnes, du fait que j’ai un cycle de 34-35 jours en général. Parfois, il arrive que mon cycle dure plus longtemps et dans ce cas, je colle un morceau de papier au bout pour rajouter quelques colonnes à mon tableau.

Pour les lignes, à vous de faire vos choix. Qu’aimeriez-vous observer en lien avec votre cycle ? Peut-être que vous souhaitez savoir si votre libido est influencée par votre cycle, ou bien votre santé physique, ou votre émotivité, ou encore votre créativité ? Il y a plein d’observations possibles à faire ! Et si vous pratiquez le flux instinctif libre ou que vous souhaitez vous lancer, vous pouvez y noter vos progrès.

Moi qui suis un peu extrémiste sur les bords, j’utilisais à un moment un calendrier du cycle menstruel hyper complet, où je tentais d’observer de très nombreux critères à la fois. Peut-être aurez-vous envie de télécharger ce calendrier menstruel comme exemple ? N’hésitez pas à cliquer ici pour avoir ce modèle de calendrier menstruel en pdf. Ça peut vous donner des idées, mais honnêtement, je vous invite à construire le tableau qui est parlant pour vous.

Pourquoi utiliser un calendrier des règles ?

Avec cette méthode, j’ai fait des observations très intéressantes. Je me suis rendu compte par exemple que j’avais du boulot à faire sur ma période prémenstruelle. C’était une période où j’étais émotive, mais aussi très indécise et j’avais tendance à tout dramatiser. Le fait de le conscientiser m’a fait prendre la décision de remettre les décisions importantes à quelques jours plus tard et de ne pas me plonger dans de trop gros chantiers durant cette période.

Une autre observation qui m’a marquée : c’est que j’avais tendance à tomber malade durant cette période. Durant un hiver, c’était devenu presque systématique que j’attrapais mal à la gorge à ce moment-là. J’ai donc décidé d’être plus vigilante ces jours-là et de vraiment prendre soin de moi. Ma tendance à tomber malade ces jours-là a disparu. C’est plutôt cool, non ?

Alors, est-ce que ça vous donne envie d’élaborer votre propre calendrier menstruel ? Faites-moi vos retours en commentaires.

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

6 Responses

  1. Bonsoir Maëlle, ton sujet tombe à pic, mais quelque fois le cycle d’ovulation chez chaque femme est différent , donc il est aussi important de connaître comme tu dit sa période féconde , quand est ce qu’on peut tomber enceinte et quand on ne peut pas. Aussi les méthodes de contraception naturelle , Merci pour cet excellent article Maëlle.

    • Bonjour Esther,
      Contente que mon article t’ait plu. Le calendrier menstruel est vraiment un super outil pour mieux se connaître et pourquoi pas, se lancer dans la contraception naturelle.

  2. Merci pour cet article intéressant.
    Je suis mitigée sur la notion de calcul des prochaines règles car comme vous le dites si bien : on ne peut pas prévoir, et selon mon expérience, y compris la durée de la phase lutéale (encore hier j’ai eu à analyser un cycle totalement déséquilibré alors que la femme a une phase de 14 jours en moyenne le reste du temps).

    Ceci dit je ne peux qu’encourager l’observation qui est la clé de l’équilibre et de la compréhension.
    Merci !

    • Bonjour Carole,
      Merci pour ce retour d’expérience. Ce clair que quand on parle du vivant, on ne peut pas tout prévoir. Et en même, comme tu le dis, l’observation apporte beaucoup à nos vies de femmes.

  3. Bonjour Maëlle, merci beaucoup pour cet article hyper intéressant !
    Moi qui ne suit jamais les dates de règles (à quoi bon ? un bon mal de ventre me l’annonce toujours quelques jours avant..! ), je n’ai même pas pu répondre quel était le jour des dernières règles lors des grossesses !
    En revanche, ce que tu dis tout à la fin est vraiment intéressant pour le coup ! Je savais qu’on part du principe que les femmes sont plus “chian***” pendant les règles (commentaire que j’ai toujours trouvé déplacé, limite sexiste.. d’ailleurs à ce propos : https://www.madmoizelle.com/femmes-colere-regles-cliches-823495?fbclid=IwAR37tg3JjOhbXRpH9KHhqffV2ex_jriHf4LIapZlzNQLTt7mB0N3SRvAYns), mais que les règles pouvaient avoir d’autres effets pendant toute la durée du cycle, et notamment sur d’autres aspects, ça je n’y avait pas pensé…
    Je pense que je ne serai jamais un pro du calendrier, mais mieux observer ses comportements / réactions en fonction de notre cycle, ça c’est pertinent. Merci Maëlle !

    • Bonjour Kerstin,
      Merci pour ton super retour !
      Je trouve tes deux remarques très intéressantes :
      Déjà sur le fait de remplir un calendrier pour prévoir ses prochaines règles et son ovulation, je trouve ça marrant de voir que tu n’y vois pas trop d’intérêt. Moi qui suis une adepte de la contraception naturelle, ce sont des infos primordiales !
      Et concernant ta 2e remarque, sur la fin de mon article, je suis ravie de tes prises de conscience. C’est exactement cela que je veux transmettre : le menstruel menstruel, ça ne se résume pas à : “elle est chiante quand elle a ses règles”. En observant nos évolutions d’humeur, de concentration et d’énergie pendant notre cycle, nous pouvons vraiment faire de cette particularité féminine une force !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

QUIZ Maîtrisez-vous les Supers-Pouvoirs du Cycle Menstruel ?

%d blogueurs aiment cette page :