Mieux vivre les 4 phases du cycle menstruel

Categories:

Vous voulez vivre plus en harmonie avec votre cycle menstruel ? Trouver le moyen de ne plus subir vos règles ou votre syndrome prémenstruel ? Découvrez les 4 phases du cycle menstruel et leurs différentes énergies ! Car comprendre notre fonctionnement est le pas le plus important vers le mieux-être. Pour vous y aider, je vous partage mes astuces pour mieux vivre votre nature cyclique au quotidien. Et en bonus, je vous fais découvrir les liens entre les phases du cycle féminin et les saisons, les éléments et les phases de la lune !

Les 4 phases du cycle menstruel : les comprendre pour mieux les vivre

Les informations suivantes sont inspirées des travaux de Miranda Gray, dont je mets les références des ouvrages en bas de cet article ainsi que de mes propres observations.

Début du cycle menstruel : les menstruations ou l’énergie de la sorcière

Comprendre nos états émotionnels et physiques durant les règles

Chaque femme vit ses règles différemment, mais généralement, les menstruations ne sont pas la phase préférée de son cycle féminin. Les douleurs menstruelles peuvent être très intenses pour certaines femmes et même handicapantes. D’autres n’ont pas mal durant leurs règles, ou très peu, mais dans l’ensemble, nous avons toutes besoin de repos à ce moment-là.

Au cycle précédent, notre corps a créé toutes les conditions pour accueillir l’implantation d’un nouvel embryon : l’endomètre de l’utérus s’est gorgé de sang pour créer un nid moelleux. Nos règles nous indiquent qu’aucune fécondation n’a eu lieu et permettent au corps de repartir sur de nouvelles bases. Notre utérus se contracte régulièrement pour évacuer notre flux menstruel, ce qui lui demande beaucoup d’énergie. D’où le besoin de nous reposer plus régulièrement.

C’est d’ailleurs une phase où nous sommes davantage tournées vers nous-mêmes, en introspection. Souvent, nous n’avons pas très envie de sortir pour voir du monde, nous préférons durant cette période les activités détente, qui ne nous en demandent pas trop. Nous sommes dans une espèce d’état méditatif permanent, qui invite au lâcher-prise.

La phase de la grand-mère ou de la sorcière invite au lâcher-prise

Comment mieux vivre l’arrivée des règles chaque mois ?

Le principal conseil que je peux vous donner pour mieux vivre l’arrivée de vos règles est de vous octroyer des temps de repos plus souvent durant ces jours-là. Peut-être êtes-vous déjà obligées de le faire d’ailleurs, si la douleur vous cloue au lit ! Cela vaut aussi pour toutes celles qui veulent à tout prix garder le même niveau de performance à ce moment-là qu’aux autres moments du cycle.

Essayez de voir la période des règles comme un moment de ressourcement. Plus vous prenez soin de vous à ce moment-là, plus vous serez prête à repartir sur les chapeaux de roue les jours suivants ! Et vous le verrez, ce repos aura été salutaire pour les 4 phases du cycle menstruel en se répercutant sur les phases suivantes.

La phase des menstruations est symbolisée par l’énergie de la sorcière et de la grand-mère. Pourquoi ? D’une part parce que notre corps a moins d’énergie, comme nous l’avons vu et d’autre part, parce cette phase est empreinte de sagesse et nous rend visionnaires. Lorsque nous vivons en harmonie avec nos règles, en prenant les temps de repos nécessaires et en pratiquant le flux instinctif libre notamment, nous entrons dans une forme de lâcher-prise qui nous met en contact avec des choses qui nous dépassent. Nous pouvons nous sentir comme connectées à des idées ou des connaissances qui appartiendraient à une forme de conscience collective. D’où la grand-mère, la sorcière… J’aime aussi l’image du bébé, qui détient dans son regard toute la sagesse du monde, et qui correspond davantage au commencement du cycle.

Début du cycle menstruel (suite) : la phase folliculaire ou l’énergie de la jeune fille

Comprendre nos états physiques et émotionnels durant la phase pré-ovulatoire

La phase pré-ovulatoire ou phase folliculaire du cycle menstruel se poursuit après nos règles. Suite à la phase de la grand-mère, nous passons à la phase de la jeune fille. Probablement que ce passage-là vous le connaissez bien, car souvent vers la fin des règles l’énergie revient d’un coup.

Durant la phase de la jeune fille, aussi appelée phase dynamique, nous pouvons être très productives. Nous avons une grande acuité mentale et notre capacité de mémorisation est accrue, ce qui fait que nous arrivons facilement à réaliser plusieurs tâches en même temps. Durant ces jours-là, vous êtes prêtes à reprendre le sport, à apprendre une nouvelle langue, à prendre plus de responsabilités au travail ou à planifier les vacances familiales, bref… rien ne vous arrête !

Le regain d’énergie se fait autant au niveau mental que corporel. Nous ressentons toute la légèreté de notre corps suite à l’évacuation du sang menstruel : fini les douleurs, le ventre ballonné, les seins douloureux, etc. C’est la période la plus dynamique des 4 phases du cycle menstruel. D’ailleurs, certaines parlent aussi de la phase de la vierge pour évoquer cet état de légèreté et d’entrain qui caractérise le début de notre cycle menstruel. Nous sommes littéralement pleines d’énergie.

Au sein de nos ovaires, plusieurs follicules entrent en maturation pour se transformer en ovules (d’où le nom de phase folliculaire). Nous produisons des œstrogènes pour indiquer au cerveau qu’il sera bientôt temps d’ovuler. D’ailleurs, notre corps se prépare déjà à l’ovulation : de la glaire cervicale commence à être produite au niveau du col de l’utérus plus ou moins rapidement après les règles, en fonction de la durée de notre cycle menstruel.

Comment mieux vivre avec l’énergie de la jeune fille ?

Socialement, la phase de la jeune fille est l’une des phases de notre cycle (avec celle de la mère) les mieux acceptées, car nous sommes particulièrement productives au travail et rien ne nous fait peur. Ce n’est donc généralement pas une période difficile à vivre, au contraire, certaines femmes voudraient y rester tout le temps !

C’est une phase où nous sommes capables de déplacer des montagnes et pour peu que notre patron se dise que c’est notre degré de productivité normal, nous pouvons nous mettre ensuite beaucoup de pression pour retrouver la même efficacité tout au long du mois.

J’en profite pour faire une petite parenthèse, car avec les deux phases que nous venons de voir, nous pouvons noter un vrai écart au niveau énergétique : durant les règles, nous sommes plutôt repliées sur nous et nous avons peu d’énergie, alors que pendant la phase de la jeune fille ça déborde presque. Je vois ces deux phases comme s’équilibrant l’une l’autre : au lieu de voir seulement notre manque d’énergie durant les règles, n’oublions pas de voir aussi le regain d’énergie qui nous vient juste après et qui nous permet de faire des miracles. Un homme n’aura peut-être pas de baisse d’énergie aussi flagrante que nous en un mois, mais il n’aura sans doute pas non plus cette phase hyperproductive dont nous bénéficions au cours des 4 phases du cycle menstruel.

Milieu du cycle menstruel : l’ovulation ou l’énergie de la mère

Comprendre ce qu’il se passe au niveau du corps et des émotions pendant la période fertile

Dans la phase de la mère, nous passons d’une phase très proactive à une phase plus passive : nous accueillons le monde tel qu’il est. Durant cette phase, nous sommes très empathiques et pouvons apprécier plus que d’habitudes écouter nos enfants, notre conjoint ou nos amies nous parler d’eux. C’est une période où nous pouvons être un peu plus effacées qu’à la phase précédente et très tournée vers les autres, à l’image d’une mère qui s’oublierait face à ses enfants.

En même temps et pour contrebalancer ce que je viens de dire, c’est aussi une phase où nous sommes particulièrement enclines aux rencontres et à la sociabilité. On parle d’ailleurs aussi de la phase expressive ou de la phase de la visibilité. C’est une période où nous pouvons avoir envie de nous faire belles et nous sommes parfois, durant cette phase, plus séduisantes auprès des hommes. D’ailleurs, notre énergie sexuelle est souvent au top à ce moment-là.

C’est normal, c’est notre période d’ovulation ! Tout, biologiquement, nous pousse à procréer. Ah, la nature est bien faite quand même… Un certain nombre de symptômes accompagnent l’ovulation et peuvent nous donner des repères clairs de là où l’on en est dans notre cycle. L’aspect de glaire cervicale est l’indice le plus clair de notre ovulation.

La phase de la mère ou phase ovulatoire nous permet d'être ouverte au monde.

Comment mieux vivre la phase ovulatoire du cycle menstruel ?

Pour certaines femmes, voir s’envoler le regain d’énergie du début du cycle peut-être très frustrant durant la phase ovulatoire. Mais en général, la phase de la mère est assez plaisante, car nous ne ressentons plus le besoin urgent de changer le monde, de tout faire évoluer tout le temps ! Nous sommes plus dans l’accueil et l’ouverture. Et nous sommes ouvertes aux autres.

La phase de la mère est aussi le meilleur moment de construire de nouveaux partenariats dans notre vie professionnelle. Si nous avons des coups de téléphone importants à passer, mais que nous avons tendance à reporter, plaçons-les ces jours-là. Si nous avons de la pub à faire sur nos services, c’est aussi le moment parfait, car nous savons plus facilement convaincre.

Durant cette phase, nous sommes plus inspirées pour choisir des cadeaux pour nos proches. Pendant longtemps, je m’y prenais toujours au dernier moment pour choisir les cadeaux de Noël et d’anniversaire, sans forcément trouver l’inspiration… Depuis que j’essaye de vivre plus en harmonie avec les 4 phases du cycle menstruel, j’ai beaucoup de plaisir à prévoir mes cadeaux durant cette phase ! Et je fais un petit check chaque mois pour vérifier s’il y a un anniversaire à fêter prochainement… Ces quelques jours sont également parfaits pour téléphoner aux amis et à la famille. Nous sommes aussi dans une bonne énergie pour inviter du monde à la maison ou pour sortir en ville. Bref, voyez du monde !

Fin du cycle menstruel : la phase lutéale ou l’énergie de l’enchanteresse

Comprendre notre corps et nos émotions durant la phase post-ovulatoire

La phase de l’enchanteresse ou de la femme mature est la phase la moins connue, la moins assumée et souvent la moins bien vécue de notre cycle menstruel. Pour de très nombreuses femmes, elle se termine par un symptôme prémenstruel plus ou moins fort, qui peut se traduire de plein de manières différentes (irritabilité, émotivité, déprime, angoisse, troubles digestifs, troubles du sommeil, etc.). Sachez à ce propos que le syndrome prémenstruel n’est pas « normal », il est le signe d’une hygiène de vie à revoir et souvent, cela se traduit par un déséquilibre hormonal qui engendre cette anomalie.

C’est une phase de notre cycle où l’énergie décline petit à petit. L’ovulation est passée et notre corps se prépare à accueillir l’implantation d’un embryon. La phase post-ovulatoire ou phase lutéale est caractérisée par la production de progestérone et l’endomètre de l’utérus qui se gorge de sang pour créer un nid douillet. Au niveau du corps, c’est comme un début de grossesse, sauf que l’ovule non fécondé se transforme en corps jaune et indiquera à la fin de cette phase au corps qu’il peut démarrer les règles, car il n’y a pas eu de fécondation.

Nous pouvons être aussi très efficaces durant cette phase, notamment dans des activités créatives comme l’illustration, l’écriture, etc. Nous parlons d’ailleurs de la phase la plus créative des 4 phases du cycle menstruel. De plus, c’est une phase durant laquelle nous pouvons avoir de vraies compulsions de ménage ou de rangement. Mais attention, durant la phase de l’enchanteresse, nous sommes aussi plus émotives.

Comment mieux vivre la phase lutéale et le syndrome prémenstruel ?

La phase lutéale est une période où nous sommes plus émotives et irritables donc attention, ne prenez pas de grosses décisions durant ces jours-là. Attendez vos règles voire quelques jours après l’arrivée de vos règles, quand vous aurez les idées plus claires, pour vous décider. Car durant la phase créative, les décisions à prendre peuvent vite se muer en doutes existentiels et les petits soucis en situations catastrophiques.

Pensez aussi à prévenir vos proches que vous êtes dans cette phase : il est probable qu’ils puissent mieux l’accepter et le vivre s’ils savent que ça revient de manière cyclique et que ça ne dure que quelques jours. Et si vous vous transformez en véritable furie durant ces jours-là, il pourrait être utile de vous tourner vers une naturopathe spécialisée sur le féminin pour améliorer cela, car ça peut être le signe d’un déséquilibre hormonal.

Dites-vous bien aussi que l’irritabilité et la frustration que vous ressentez peuvent venir du fait que vous ne vous autorisez pas à sortir les énergies qui sont en vous. Ce n’est pas la phase créative, la phase de l’enchanteresse ou encore celle de la femme sauvage pour rien ! Laissez plus de place à la créativité et à l’intuition dans votre quotidien, tant pis si les activités que vous faites vous semblent moins prioritaires que votre to do list habituelle. Nous pouvons nous sentir dans cette phase très inspirée voire avoir de vraies révélations ou idées de génie lorsque nous prenons le temps de les écouter !

Le cycle féminin est lié aux rythmes des 4 saisons, des 4 éléments et des 4 phases lunaires

Les saisons de l’année et les 4 phases du cycle menstruel

Les 4 phases du cycle menstruel, qui correspondent déjà aux 4 étapes de la vie d’une femme, se calquent particulièrement bien sur les 4 saisons de l’année. Certaines personnes parlent d’ailleurs des 4 saisons du cycle féminin.

La période des règles correspond à l’hiver. C’est comme une petite mort et une renaissance à fois. Nous sommes plus en repli sur nous-mêmes, avec souvent l’envie de nous rouler en boule sous la couette. Tout ce qui est réconfortant nous attire : un chocolat chaud au coin du feu par exemple. Et puis quand on a nos règles, on est plus pantalon confortable que mini-jupe en général…

Ensuite vient le printemps et avec lui le regain d’énergie de la jeune fille. L’appel de la vie, du dehors et de l’aventure est généralement bien présent ! Nous sommes prêtes à tout déménager : d’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’on parle du grand ménage de printemps ! Nous sommes clairement dans cette énergie du nouveau départ.

Avec l’arrivée de l’été, place aux soirées apéros et aux rencontres. Nous voulons sortir, voir du monde, et cela correspond parfaitement à l’énergie de la mère. D’ailleurs, nous pouvons dire que nous sommes rayonnantes, voire solaires. N’avez-vous pas déjà vu des femmes enceintes que vous trouviez juste magnifiques ? Alors, place aux maillots de bain et aux barbecues.

Et puis vient l’automne et avec elle la phase de l’enchanteresse. Tout se transforme : les feuilles des arbres prennent des couleurs éclatantes à l’image de la femme mature, lorsqu’elle ose exprimer sa créativité et son authenticité. Toutes les deux de nature cyclique, la femme et la nature se préparent à la fin et au commencement d’un nouveau cycle.

Les liens entre les 4 éléments et le cycle menstruel

Dans le même ordre d’idée, il est tout à fait possible d’associer les 4 phases du cycle menstruel aux 4 éléments naturels. Toutefois, l’analogie est plus ténue et j’aurais tendance à penser que chaque élément peut être vécu à sa manière dans chacune des phases du cycle menstruel. Je vous propose tout de même un rapprochement qui me parle personnellement.

De mon point de vue, l’élément Air correspond très bien à la phase de la grand-mère, donc à nos règles. En effet, durant cette phase, nous sommes au-dessus du quotidien en quelque sorte. Plus rien n’a d’importance. Nous sommes dans nos pensées, comme dans un état méditatif permanent (ce qui s’observe biologiquement d’ailleurs, ce n’est pas qu’une impression !).

Je trouve que l’élément Feu et l’énergie de la jeune fille vont particulièrement bien ensemble. En effet, lorsque nous sommes dans la phase de la jeune fille, nous sommes très actives mais surtout, nous sommes ambitieuses ! C’est une phase du cycle où nos intérêts peuvent passer avant ceux des autres, ce que certaines ont du mal à vivre chez elles d’ailleurs. C’est la période où nous sommes les plus carriéristes d’une certaine manière. Nous voulons d’ailleurs absolument prouver que nous avons raison, comme animées d’un feu intérieur puissant.

Ensuite, c’est clair à mon sens que l’énergie de la mère est associée à l’élément Eau. Durant cette phase, tout est fluide… Nous sommes ouvertes aux rencontres et à LA Rencontre. À l’acte sexuel. Naturellement, nous sommes plus lubrifiées durant la phase ovulatoire qu’aux autres phases du cycle, d’où mon analogie avec l’eau.

L’enchanteresse se marie très bien à l’élément Terre. C’est une période où nous pouvons avoir particulièrement besoin de nous reconnecter à la nature : le bruit de l’eau, les balades en forêt ou seulement la chaleur du soleil sur la peau nous ressourcent. D’ailleurs dans mon imaginaire, l’archétype de l’enchanteresse pourrait très bien être une femme en train de laisser libre cours à sa créativité en sculptant l’argile.

Les 4 phases lunaires du cycle menstruel

Les influences de la lune sur les 4 phases du cycle menstruel fascine depuis toujours.

Enfin, parler des énergies du cycle menstruel sans parler de la lune serait une hérésie ! L’influence de la lune sur les 4 phases du cycle menstruel des femmes fascine les humains depuis toujours et beaucoup de traditions s’appuient sur les liens entre ces deux cycles naturels. Aujourd’hui, beaucoup de femmes aiment dire qu’elles ont leurs lunes plutôt que leurs règles. C’est vrai que c’est plus poétique, vous ne trouvez pas ?

Aujourd’hui et dans nos sociétés industrialisées, il semblerait que l’influence de la lune sur le cycle féminin est quasi nulle. Lorsque nous vivons en ville ou dans toute zone avec des éclairages de nuit et qu’en plus, nous mettons des volets pour dormir, forcément, le lien avec la lune et ses forces est très faible… Mais certaines femmes vivant très proches de la nature témoignent d’une forme de synchronisation de leur cycle menstruel avec la lune.

Il est aussi clairement établi que les jeunes femmes vivant ensemble au quotidien, en internat par exemple, voient leurs règles se synchroniser. La tradition de la Tente Rouge se base sur ce fait. Les femmes avaient toutes les règles à peu près en même temps, généralement au moment de la nouvelle lune et s’extrayaient de la communauté quelques jours pour se ressourcer ensemble durant leurs menstruations.

Symboliquement et dans certaines conditions peut-être, biologiquement, les 4 phases du cycle menstruel sont corrélées aux 4 phases lunaires : la nouvelle lune correspond aux menstruations, la lune croissante à la jeune fille, la pleine lune à la mère (d’ailleurs, n’avez-vous pas du mal à dormir parfois durant cette phase, peut-être est-ce le moment de faire l’amour 😉 et la lune croissante à l’enchanteresse.

⏩ Ça va vous plaire : QUIZ Maîtrisez-vous TOUS les Supers-Pouvoirs du Cycle Menstruel ?

Nous voilà au bout de ce périple à travers les 4 phases du cycle menstruel. Ce que je vous partage là vous questionne, vous inspire ? Faites-moi vos retours en commentaires !

Maëlle

Sources :

Gray, Miranda. 2011. Lune Rouge. Les forces du cycle féminin. Macro Éditions.

Gray, Miranda. 2018. La femme optimale. Éditions Le courrier du livre.

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voudriez-vous recevoir mon livre gratuit

"Les 5 clés du Cycle Féminin" ? :)

%d blogueurs aiment cette page :