positions hni

Quelle position choisir pour pratiquer l’HNI, ou Hygiène Naturelle Infantile ? Tout dépend de l’âge de votre bébé, mais aussi de vous ! Il existe de nombreuses combinaisons. En fonction des capacités physiques de chacun, trouvez les positions HNI qui vous conviennent le mieux. Soyez à l’écoute de votre enfant, dans une démarche bienveillante envers lui et envers vous-même.

Sur quels critères choisir les positions pour pratiquer l’HNI ?

Pour bien choisir votre position dans laquelle pratiquer l’HNI avec votre bébé, il est primordial de privilégier votre confort, ainsi que celui de votre petit bout.

En testant les différentes positions décrites ci-dessous, trouvez la position où votre bébé est en sécurité et installé confortablement. Il doit pouvoir se relâcher complètement pour répondre à son besoin d’élimination. Évitez le contact entre les fesses de bébé et les bords froids de votre récipient (pot, bord de lavabo, évier ou siège des toilettes) en conservant une certaine distance ou en installant une housse protectrice, notamment sur les petites bassines spécialement conçues pour l’HNI.

De plus, assurez-vous que la position choisie est confortable pour vous. Vous risquez de garder la pose plusieurs minutes, le temps que votre bébé se soulage. Pensez à préserver au maximum votre dos, vos bras et vos épaules.

Il est possible de choisir une unique position HNI, comme il peut être envisageable de changer de position en fonction du besoin (pipi ou caca), du moment de la journée (jour ou nuit), de l’endroit où vous êtes et des supports dont vous disposez, etc.

Positions HNI pour le nouveau-né : aise et sécurité

Pour débuter en douceur : parent assis / bébé allongé

Vous venez d’accoucher et vous voulez commencer l’HNI ? Vous avez un handicap physique qui vous empêche de vous lever ? Même dans ces situations délicates, il est possible de répondre au besoin d’élimination de votre bébé.

Tout en étant assise, maintenez votre bébé allongé, contre vous. Sa tête est bien maintenue dans le creux de votre coude. Placez le pot ou tout autre récipient adapté sous ses fesses, posé voire coincé entre vos jambes. Cette position est réalisable également pendant l’allaitement.

Personnellement, j’ai utilisé une petite bassine déjà présente à la maison. Le pot chapeau, avec sa housse protectrice et son format réduit, me semble être un bon investissement si vous souhaitez un pot des plus adaptés.

Bébé toujours allongé / parent debout ou accroupi

Pour proposer à votre bébé de se soulager, vous pouvez également vous tenir debout ou accroupi. Votre bébé reste allongé sur vos bras, sa tête étant maintenue contre votre torse. Ainsi, cette position HNI ne va pas à l’encontre de la physiologie de votre nouveau-né.

Vous pouvez adopter cette position notamment au-dessus des toilettes ou d’un lavabo (ou évier).

Postions HNI pour mon grand bébé : praticité et physiologie respectée

La position de base : bébé accroupi

Cette posture est la plus usitée parmi les positions possibles pour pratiquer l’HNI, en France et ailleurs dans le monde.

Pour prendre cette position classique, le dos de bébé doit être placé contre votre ventre. Vous maintenez votre bébé en plaçant vos mains sous ses genoux. Ainsi positionné, bébé, accroupi, adopte la position la plus physiologique pour répondre à son besoin d’éliminer.

Avez-vous tenté d’utiliser une petite marche sous vos pieds lorsque vous êtes aux toilettes ? Je vous conseille d’essayer, car cela vous confère également une position physiologique, facilitant ainsi votre transit !

Adopter la position HNI de base dans toutes les situations

Selon vos capacités physiques, l’endroit où vous vous trouvez et l’espace et le matériel dont vous disposez, vous pouvez être debout, assis ou accroupi pour proposer cette position physiologique de base à votre bébé.

En étant debout, relevez les jambes de votre bébé en le soutenant sous ses genoux comme vu ci-dessus. Pour ne pas vous faire mal au dos, gardez le dos bien droit, les jambes écartées de la largeur de votre bassin et les genoux légèrement pliés. Par exemple, c’est une position que vous pouvez prendre pour les besoins collectés dans un lavabo ou dans un évier.

Tant qu’à porter bébé dans une position physiologique, autant que vous la preniez vous aussi ! Vous pouvez donc être accroupi tout en portant bébé sous ses genoux, son dos toujours en appui contre votre ventre. Pour les besoins un peu plus longs et les vessies pas très pressées de se vider, être vous-même accroupi permet de préserver votre dos et de tenir plus longtemps. De plus, en étant plus à l’aise et détendue, votre bébé sera d’autant serein pour faire ses besoins. C’est la position que j’adopte encore pour aider ma fille de 2 ans à éliminer lorsque nous sommes en balade (dans l’herbe par exemple).

Enfin, vous pouvez également vous asseoir et, tout en portant bébé dans cette même position physiologique, placez un pot par terre ou entre vos cuisses. Prenez garde de bien positionner celui-ci sous votre bébé pour éviter les fuites sur les côtés ! Cette position était assez confortable avec mes deux filles, mais peut-être faut-il mieux viser avec un petit garçon ! À vous d’essayer ! En tout cas, elle s’adapte aussi pour vous asseoir sur les toilettes et porter votre bébé directement au-dessus. Directement au bon endroit !

Il existe quelques variantes, sur vos jambes ou sur le côté par exemple. J’ai essayé ces positions, mais j’ai préféré celles détaillées ci-dessus, pour leur confort (pour maman et bébé), leur simplicité d’exécution et le sentiment de sécurité donné à mes filles lorsqu’elles étaient petites, avec leurs dos blottis contre moi.

Positions HNI pour bébé après 1 an

Mon bébé sait s’asseoir mais pas encore marcher : adapter les positions HNI

À compter d’un certain âge, votre bébé demande plus d’indépendance dans sa vie de tous les jours. Il en va de même pour son besoin d’élimination ; votre enfant aime être à son aise et avoir un peu d’intimité. Aussi, s’il sait s’asseoir, vous pouvez le poser sur son pot, après l’avoir déshabillé et positionné de manière physiologique. Il est possible de conserver celle-ci, soit grâce à un pot physiologique adapté, soit en rehaussant un peu les pieds de votre enfant.

D’autre part, si votre enfant sait se tenir debout, mais n’est pas encore très adroit, vous pouvez juste le soutenir un peu pour qu’il puisse se soulager debout ou accroupi, selon son ressenti.

Mon bébé marche : en route vers l’autonomie avec l’HNI !

Votre bébé marche et vous comprenez clairement son signalement ? Super ! C’est le début de l’indépendance !

Si son besoin d’éliminer n’est pas encore perçu clairement, laissez-le se familiariser avec son pot en le plaçant dans un endroit facilement accessible. Pour ma part, il y a un pot dans la pièce de vie, pour pouvoir le proposer rapidement à ma cadette quand elle est en train de jouer, et un dans la chambre, pour la nuit et le matin au réveil.

Enfin, la position physiologique de base en HNI peut toujours vous être utile, notamment si vous êtes en déplacement et que le pot physiologique n’est pas à portée de main.

 

Vous avez dorénavant toutes les informations nécessaires pour adopter la bonne position pour pratiquer l’hygiène naturelle infantile ! En avez-vous testé d’autres ? Laquelle vous convient le mieux ? Rappelez-vous : la meilleure position HNI, c’est celle qui convient à vous et à votre bébé. N’hésitez pas à témoigner de vos propres expériences en commentaires.

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT Votre conseil personnalisé - Pour élever bébé sans couche

%d blogueurs aiment cette page :