inventer une histoire 4 bonnes raisons

Categories:

Pourquoi inventer une histoire pour vos enfants, alors qu’il en existe déjà des tas ? Parce que celles que vous créez ont l’avantage d’être adaptées sur-mesure à votre auditoire. Vous vous adaptez continuellement au contexte et à l’instant présent. Un nouveau personnage vient d’être inventé spontanément ? Trouvez-lui une place ! Ce nouveau canal de communication va vous permettre de débloquer des situations conflictuelles, de développer l’imaginaire, de transmettre des savoirs de manière plus ludique et de nouer une complicité nouvelle avec vos enfants. Je vous parle du processus de création dans un prochain article. Pour aller plus loin, vous pouvez lire le livre d’Alice Le Guiffant et Laure de Cazenove, « Inventer des histoires pour les enfants : éveillez l’imaginaire, dialogue et plaisir partagés » aux éditions Jouvence. Enfin, je vous invite à visiter le site d’Alice, qui mène une recherche perpétuelle sur le mouvement. Vous y trouverez ces différents ouvrages.

Inventer une histoire vous aide à dédramatiser

Pour gérer une grosse colère

Vous êtes-vous déjà retrouvé bloqué dans une situation conflictuelle, en particulier avec vos enfants ? Si la réponse est non, je vous invite à m’indiquer vos coordonnées pour prendre immédiatement rendez-vous ! Blague à part, les très jeunes enfants ne peuvent pas encore gérer complètement leurs émotions. Par exemple, un sentiment colérique peut vite ressembler à une explosion, alors que la situation de départ ne laisser pas paraître un tel drame. Dans ces moments-là, sachez faire preuve d’inventivité pour ne pas vous emporter. Inventer une histoire peut vous aider à sortir d’une situation tendue.

En effet, en cas de crise, une histoire permet de proposer et d’imaginer des solutions. « Et si on changeait de point de vue sur la situation ? » Donnez alors des exemples de vos expériences vécues, avec des personnages en colère, mais chacun à leur manière. Vous prenez alors du recul sur le problème actuel. L’enfant va pouvoir utiliser ces nouvelles ressources, ce qui l’aidera à mieux gérer ses émotions dans l’avenir.

Après une grosse colère de mon aînée, j’ai inventé un conte tiré de cette situation. Il met en scène une mère et sa fille s’énervant crescendo, et plus elles s’énervent, plus il y a d’énergie et de couleur dans mon récit. Toutes les images sont évoquées à l’oral, rien n’est dessiné dans ces moments de spontanéité. Impossible par la suite de la réécrire exactement. Mais les faits sont là : nous avons désamorcé ensemble cette situation, et nous en sommes sorties grandies toutes les deux.

S’adapter à un large panel d’émotions et de situations

Une histoire construite sur-mesure est la plus adaptée à votre auditoire, à son humeur et à ses problèmes du moment. Ennui, fatigue, tristesse, frustration : toutes les émotions peuvent être abordées. Votre seule limite est votre imagination. Et plus vous l’entraîner, plus elle devient fertile. L’espace défini d’une histoire permet de vivre des émotions – tristesse, colère, joie, amour – et de les explorer sans se laisser déborder.

Vous avez oublié un doudou ? La route en voiture est encore longue ? Il y a encore une grande marche qui vous attend ? Trouver dans les éléments du décor de quoi rassurer, encourager, faire rêver. Ces moments de doute, de crise sont omniprésents. Alors, autant être bien préparé pour les vivre.

Développer votre créativité et celle de vos enfants

Favoriser leur imaginaire

Naturellement, les enfants ont tous de l’imagination, dans les jeux partagés ou seuls. Mais si elle est prolifique, elle n’est pas encore totalement structurée. C’est en écoutant vos histoires qu’ils découvrent la possibilité de créer un univers complexe, avec des temporalités et des liens.

Au fur et à mesure de vos histoires inventées, vos enfants vont devenir acteurs de ces récits. Ils vont vous proposer des thèmes, des mots ou des personnages, puis leur propre scénario. Lorsqu’elle était âgée de 3 ans, mon aînée a déjà inventé des personnages, un monde où ils évoluent et des chansons qui parlent de leurs aventures. Plus leur imaginaire est fourni, et plus vos enfants feront preuve d’inventivité. C’est cette base qui va nourrir leur esprit critique et les aider à visualiser des notions parfois abstraites.

 Développer sa créativité même en étant adulte

Comment ça, vous êtes trop vieux pour croire aux fées et autres êtres surnaturels ? Votre imaginaire peut être fécond sans forcément croire à des personnages de contes ou de légendes. Laisser une place aux rêves dans sa vie, renouer avec une part de votre enfance, cela va vous permettre d’être plus créatif au quotidien. Pourquoi les jours devraient-ils tous se ressembler ? Et si vous changiez de menu, d’activité ou de travail ? En sollicitant davantage votre imaginaire, vous pouvez résoudre des problèmes récurrents. Renouvelez votre pensée critique ! Et prendre du recul vous évite bien du stress dans bon nombre de situations. Il n’y a pas de limite d’âge : alors, qu’attendez-vous ?

Nouer une nouvelle complicité avec vos enfants

Inventer ensemble une histoire

Lorsque vous inventez une histoire pour votre enfant, vous êtes totalement présent pour lui. En cet instant, il est la personne la plus importante à vos yeux, et il le ressent. C’est un échange intime, puisque vous vous livrez complètement à travers ce que vous inventez. Inconsciemment, vous abordez votre vision de la vie, vos propres forces et faiblesses. Vous vous regardez mutuellement et vivez ce moment en pleine conscience. Avoir un échange de cette qualité est essentiel dans le développement de votre enfant. Si celui-ci est atteint de TDAH, ces moments de complicité retrouvés vous procurent à tous beaucoup de bonheur et de satisfaction.

Votre enfant s’ennuie ? Raccourcissez les péripéties. Il est au contraire très enthousiaste ? Faites durer le plaisir en ajoutant des détails ou d’autres personnages.

J’ai récemment imaginé un conte à partir d’une idée de ma fille. Nous avons l’habitude de lire une série d’histoires avec un livre CD et un générique musical. Elle a eu l’idée d’un titre et de personnages ; je n’ai eu qu’à trouver les bons mots à mettre dessus. Vous pouvez écouter cette histoire sur YouTube.

Une communication différente

De manière inconsciente, nous prenons une voix différente selon que nous lisons ou que nous inventons quelque chose. Sans le vouloir, juste grâce au ton employé, nous transmettons des émotions plus personnelles et profondes. Votre enfant y est d’autant plus sensible.

Et, quand bien même, nous inventons des dialectes complètement farfelues (par exemple, que des « areuh areuh » ou uniquement des cris d’animaux) nous nous comprenons. Ce sont là les bases de secrets, de confidences dont vous êtes l’unique dépositaire.

Transmettre des connaissances de façon ludique

inventer une histoire lecture facilitee

L’apprentissage de la lecture est d’autant plus facile pour les enfants nourris aux histoires sorties de votre imaginaire.

Faciliter les apprentissages scolaires

La lecture, les mathématiques, les sciences … En apprenant à concevoir des images intérieures (imaginer par exemple un paysage ou un personnage) de vos histoires créées de toutes pièces, votre enfant a plus de facilité pour aborder diverses matières. Les notions abstraites lui semblent plus abordables.

Beaucoup d’enfants ne comprennent pas ce qu’ils lisent. Le pire, c’est que cela devient la normalité pour eux. Si votre enfant a l’habitude d’écouter des histoires, il pose des questions lorsqu’il ne comprend pas. Il prend part activement à ce qui est dit. Il trouve de la satisfaction à comprendre des éléments nouveaux, complexes au premier abord.

De plus, comme la lecture classique, vos histoires enrichissent la grammaire et le vocabulaire de votre enfant.

Inventer une histoire pour transmettre vos valeurs

Raconter une histoire vous permet d’étayer vos valeurs et vos croyances. Les enfants, curieux de nature, nous sollicitent souvent pour appréhender et comprendre le monde qui les entoure. N’hésitez pas à répondre à leur soif de connaissances à travers vos récits.

Pour ma part, j’ai inventé plusieurs contes naturalistes dont la principale vocation est de transmettre des connaissances scientifiques. La rigueur naturaliste de ces histoires est primordiale pour moi. Dans une série de posts sur mon profil LinkedIn, je vous donne des éléments indispensables pour bien mener vos aventures « nature ».

 

Inventez-vous des histoires spontanément pour vos enfants ? Avez-vous constaté des bienfaits ? Partagez vos expériences en commentaires.

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT Votre conseil personnalisé - Pour élever bébé sans couche

%d blogueurs aiment cette page :