hni pratique intuitive

Pour pratiquer l’hygiène naturelle infantile (HNI) avec son enfant, il est primordial d’être à son écoute, mais aussi d’écouter sa propre intuition. En effet, l’HNI est une pratique intuitive, qui demande de l’entraînement et de la confiance en soi et en son enfant. Prête à essayer ? Voici comment aborder cette pratique.

Comprendre le comportement de son enfant

D’une part, on étudie le comportement de son enfant. Pas de panique : on ne met pas en place un protocole digne d’une étude scientifique ! Pour cela, on se met en position d’observateur, à l’image de la pédagogie Reggio Emilia, un peu en retrait de son espace de jeux. On apprend à reconnaître les mimiques de son enfant indiquant une envie pressante. Plus grand, celui-ci peut signaler son besoin d’élimination par des gestes, voire même avec ses premiers mots. Il suffit alors de l’aider à se soulager en adoptant la position HNI qui convient le mieux aux deux parties, ou de l’installer sur son pot.

Aborder l’HNI comme une pratique intuitive, ça se travaille !

D’autre part, pour répondre au besoin d’éliminer de son enfant, il est essentiel de se fier à son intuition. En effet, sans même regarder directement son enfant, on peut ressentir ses différents besoins et envies, et notamment lorsqu’il a envie d’uriner ou de déféquer. Et même de marquer une différence entre les deux ! Difficile, voire impossible, me direz-vous ?

Comme pour toute chose, il est possible de développer son intuition. Ça se travaille, et ce n’est pas forcément de tout repos ! Pour ma part, quand je suis avec mes enfants, j’essaie d’être pleinement présente. Je chasse les pensées parasites, comme ” quel est le programme de ma journée de travail de demain ” ou ” qu’est-ce qu’on mange ce soir ” ou encore ” je regarderais bien les notifications de mes réseaux sociaux “. En étant dans une démarche de pleine conscience, non seulement on profite de l’instant présent, mais en plus, on est plus à l’écoute de ceux qui nous entourent. On devient plus empathique. L’intuition suit le mouvement. En résumé : si je suis pleinement présente, je reçois mieux les paroles et les gestes de mes enfants et, finalement, mon écoute et mon empathie ainsi décuplées soutiennent mes intuitions. ” Tiens, t’as pas envie de faire pipi, par hasard ? ”

Se fier à son instinct parental

De plus, lorsqu’on devient parent, les sens s’aiguisent pour élever et protéger son bébé. Pour interpréter et comprendre au mieux les demandes de celui-ci, le corps et l’esprit humain s’adaptent à l’arrivée d’un enfant. Et tout cela, sans même y travailler. Je pense que ce constat est d’autant plus vrai pour les mères que pour les pères, qui vivent également un bouleversement physique et hormonal.

Maman de deux petites filles, j’ai vraiment le sentiment d’avoir eu un corps et une vie avant et après la maternité. Comme si j’avais été reprogrammée ! Je n’ai plus les mêmes exigences au quotidien.

Pour dire à quel point ma transformation a été importante, j’ai même entrepris une reconversion professionnelle depuis que je suis maman ! Et dans mon entourage, je ne suis pas la seule ; loin de là !

En ce qui concerne l’HNI, répondre au besoin d’élimination de mes enfants est primordial pour moi. Savez-vous d’où vient l’expression ” comment ça va ” ? Je vous laisse mener vos propres recherches !

Parfois, avec nos intuitions, on est carrément à côté de la plaque ! Peu importe, puisqu’on apprend tellement de ses erreurs. Autant se tromper que ne pas essayer du tout ! Et vous, pensez-vous l’HNI comme une pratique intuitive ? On a hâte de vous lire en commentaires 😉

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GRATUIT Votre conseil personnalisé - Pour élever bébé sans couche

%d blogueurs aiment cette page :