du temps pour soi

Categories:

Prendre du temps pour soi : lutter contre la charge mentale

La dernière fois que j’ai pris du temps pour moi, j’ai réussi à ne pas culpabiliser !

Ça vous fait sourire ? Pour sûr, car si vous êtes jeune maman comme moi, je suis certaine que vous vous reconnaissez bien là !

Que l’on ait 1, 2, 3 enfants… C’est toujours vrai ! On se sent mal quand on prend un peu de bon temps, juste pour soi ! Sans penser aux repas à préparer, aux tournées de linge sale à prévoir, aux jouets qui traînent au milieu du passage, à respecter l’heure de coucher de chacun… Et chaque jour est un éternel recommencement !

Oui mais voilà, si on ne prend pas du temps pour soi, parfois, on ne prend plus soin de soi, on s’oublie, on s’efface.

Mais si on s’oublie, comment va-t-on gérer le lendemain, avec ses repas, ses tournées de linge sale, ses jouets qui traînent et ses horaires de coucher ?

Je crois que je me suis oubliée.

Quand je me suis vue hurler, un soir, après avoir préparé le repas, pendu le linge propre, ramassé les jouets qui traînent, tenu le timing de la soirée pour respecter l’heure du coucher, et entendu « j’ai fini d’faire caca ! Tu viens me nettoyer les fesses ?! » et « les toilettes sèches ne sont pas vidées » et « Haaaareuuuh !! Haa Hhaaa ! OuUUUUiiinnNNN !! » je me suis dit que, là, il était temps de prendre du temps, pour moi.

Accepter de prendre du temps pour soi

Alors, le lendemain, je suis allée chez le coiffeur. Une fois, comme tous les ans.

Chaque frottement, chaque gratouille, chaque peignage, chaque brossage, je les ai appréciés. Ha ça oui !

C’est pas bon, de trop attendre de prendre le temps.

Il arrive des trucs pas rigolos après. Du genre : surpoids, mycose aux pieds, acné, carie, gingivite, cheveux drus et gras, crevasses aux mains et aux pieds… Pi des trucs vraiment pas cool, du style : ablation de la vésicule biliaire, asthme chronique, hyperphagie, dépression.

Faut se ressaisir ! Personne ne le fera pour nous !

Personne ne le fera pour moi !

Le cercle de femmes : du temps pour se reconnecter à soi

On peut trouver un peu de soutien quand même. Auprès de sa moitié, de ses enfants, de ses amis.

Et puis on peut trouver de l’aide dans un groupe de femmes, solidaires, aimantes, empathiques. Qui vivent les mêmes choses, qui nous comprennent VRAIMENT.

J’aimais bien, mon cercle de femmes, quand j’étais à la fac. Une fois par mois, on débattait d’un sujet. On a parlé des poils (s’épiler ou pas ?), des soutien-gorges, de la vision de l’amour (couple ou pas couple ?), de la sexualité, de nos vies et de nos états d’âmes.
J’aimerais bien revivre une confiance de groupe comme celle-là, avec mes problématiques actuelles, ma vie d’aujourd’hui.

Depuis que j’ai commencé à écrire pour le blog Devenir Intuitive, je me reconnecte à ma féminité, à mon moi profond. Et ça fait du bien ! J’arrive à oublier, de temps en temps, les repas à préparer, les tournées de linge, les jouets qui traînent, les heures de coucher.

En voulant aider d’autres mamans grâce à mes écrits, je me soigne moi-même. Je me retrouve. N’est-ce pas là l’essence d’un cercle de femmes ?

Je pense que nous avons eu une bonne intuition, avec Maëlle, en créant ce blog 😉

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :