ecoute de soi et bebe defi

Categories:

Dans notre société ultra-connectée, écouter son corps, être véritablement connecté à ses propres besoins, c’est un défi de tous les jours. Être à l’écoute de son enfant malgré le travail, la pression sociale ou la fatigue en est un autre. Pourtant, on ne peut pas aller longtemps à l’encontre de ses besoins. Sinon, on explose.

Pour parer à ces difficultés, nous sommes de plus en plus assistés. Tout doit être prêt, et vite ! L’alimentation, la technologie, les loisirs, l’information, l’éducation, la santé : nous sommes totalement dépendants de services automatisés. Plus besoin de libre arbitre, on suit le mouvement et on ne se pose plus de questions.

ecoute de soi et bebe

 

Cette assistance du quotidien contribue-t-elle à notre bien-être véritable ? Ou au contraire, s’oppose-t-elle au sentiment que parfois, nos intuitions et notre vie nous échappent ? « Devenir intuitive » vous propose de prendre le temps de la réflexion sur ce qui est essentiel, notamment dans votre vie de femme et de mère.

Par exemple, vous est-il déjà arrivé, en utilisant une serviette hygiénique, d’avoir l’impression de mettre une couche ? Les femmes mettent des serviettes hygiéniques, les bébés des couches… Rien de plus banal ! Mais pour ce qui est d’écouter son corps, il faudra repasser ! Et si ce n’était pas une fatalité ?

Écouter son corps et celui de son bébé

Savez-vous que le sang de nos règles ne coule que par intermittence, et que si l’on écoute bien les signaux de notre corps, celui-ci nous indique quand le sang s’apprête à couler ? Savez-vous, de la même manière, que les bébés émettent des signaux visibles dès la naissance au moment de faire pipi ou caca ? Notre corps connaît parfaitement ces choses-là.

Mais, dans la société dans laquelle nous vivons, à l’allure à laquelle s’enchaîne notre quotidien, nous nous sommes coupées de longue date de l’écoute des signaux de notre corps. Nous avons préféré utiliser des béquilles : serviettes hygiéniques, tampons, coupes menstruelles, couches pour bébés… Jusqu’à en oublier totalement qu’il était possible de faire autrement.

Aujourd’hui, nous sommes nombreuses à avoir entrepris des démarches pour réduire notre empreinte écologique et renouer avec notre environnement. L’écologie, le bio, la démarche zéro déchet… ça nous parle ! Et nous, les femmes, nous sommes aussi nombreuses à vouloir nous reconnecter à notre féminité, en profondeur. Nous voulons nous épanouir dans tous nos aspects de femme : la mère, l’amante, la femme professionnelle, la femme sauvage, etc. Et ce maintenant, pas dans 10 ans !

Alors voilà, nous lançons ce blog avec un premier défi fou : vous transmettre toutes nos connaissances et expérimentations sur 2 techniques pour écouter son corps, qui ont changé notre vie et qui ont tout à voir l’une et l’autre : le flux instinctif libre et l’hygiène naturelle infantile.

Qu’est-ce que le flux instinctif libre ?

Pratiquer le flux instinctif libre (Free flow instinct en anglais) consiste à être à l’écoute de son corps au moment des cycles menstruels, pour conscientiser les moments où le sang s’écoule. En effet, le sang de nos règles coule par intermittence et notre corps nous envoie des signaux quand il s’apprête à le laisser couler. Si nous l’écoutons, nous pouvons aller aux toilettes pour libérer notre flux menstruel plutôt que d’être dépendante de protections hygiéniques.

Lorsque l’on a besoin de faire pipi, notre corps nous envoie des signaux pour nous indiquer qu’il est temps d’aller aux toilettes. Et bien avec le sang de nos règles, c’est la même chose ! À quelques différences près que nous verrons dans le prochain article. D’ailleurs, il est aussi possible de parler de continence des règles.

L’idée n’est pas de jeter la pierre aux serviettes hygiéniques, aux tampons, et encore moins à la coupe menstruelle ou aux culottes pour les règles ! C’est juste une autre approche, qui nous invite à nous reconnecter à notre corps.

Qu’est-ce que l’hygiène naturelle infantile ?

Pratiquer l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI) c’est être à l’écoute de son bébé pour l’aider à conscientiser son besoin d’élimination (Elimination Communication en anglais). Ce n’est pas une énième pratique pour que son enfant « devienne propre » rapidement. Cela lui permet d’être autonome et continent plus progressivement, mais pas seulement. C’est aussi répondre à un autre de ses besoins primaires, comme la faim ou la fatigue, qu’il exprime dès la naissance. Et parce que notre mode de vie occidental nous contraint à aller toujours plus vite, nous ne savons plus repérer ce signal. Ou du moins, nous ne prenons plus le temps d’y prêter attention.

L’HNI permet de créer un lien supplémentaire avec son enfant. Dès lors que nous savons porter notre bébé au-dessus d’une bassine au bon moment, ou que nous lui proposons un pot lorsqu’il est plus grand, cela évite :

  • qu’il soit en contact avec ses urines et ses selles et développe des érythèmes fessiers ;
  • qu’il ait peur d’éliminer ses selles (notamment dans un « apprentissage de la propreté » forcé avant l’entrée à l’école) ;
  • d’avoir à nettoyer les selles directement sur son enfant (et les parents d’enfants de plus d’un an, qui gigotent dans tous les sens au moment du change, savent de quoi il est question !) ;
  • d’utiliser (trop) des couches jetables et de laver plus facilement les couches lavables lorsqu’on en utilise (car certains pratiquent l’HNI sans couche).

Mettre en place l’HNI, cela demande donc de réorganiser son quotidien. Mais l’arrivée d’un enfant n’est-elle pas le meilleur moment pour revoir ses priorités ?

En quoi ces deux pratiques d’écoute du corps sont-elles liées ?

Le flux instinctif libre et l’hygiène naturelle infantile sont deux pratiques qui nous invitent à nous reconnecter à nos corps.

Et retrouver le lien à son corps, ça veut dire être à l’écoute de soi-même, à l’écoute de l’autre, prendre soin de soi, se respecter, vivre en dignité, être en intégrité avec soi-même, retrouver de l’autonomie, etc. Bref, ce sont deux pratiques qui viennent nous nourrir en profondeur, qui nous reconnectent à notre nature profonde.

Quelle joie c’est d’arriver à sentir nos règles venir ou de proposer à notre bébé le pot au moment où il en a besoin ! Quelle intuition, cette pensée qui intervient sans crier gare, qui propage en vous un fourmillement exaltant et qui vous procure un sentiment si soudain de confiance et de certitude ! Et quelle communion avec soi-même et avec son bébé !

Nous ne pouvons pas le garder pour nous : nous voulons vous le transmettre !

partage defi devenir intuitive

Notre défi : 2 articles par semaine pendant 1 mois

Pendant 1 mois, chaque semaine, nous allons vous transmettre toutes nos connaissances et expérimentations sur les 2 techniques qui ont changé notre vie et notre compréhension du monde : le flux instinctif libre et l’hygiène naturelle infantile.

Le mardi, Maëlle publiera un article sur le flux instinctif libre et le vendredi, Céline en écrira un sur l’hygiène naturelle infantile. Parfois, nos deux articles seront construits en regard l’un de l’autre et parfois, ils seront totalement indépendants. Par la suite, nous continuerons à publier régulièrement sur ces deux thématiques.

Comme il existe peu de ressources de ces deux sujets méconnus, nous nous baserons principalement sur nos connaissances empiriques, issues de nos propres expérimentations. Nous vous parlerons de nous, de notre chemin pour y arriver, en espérant vous donner l’envie d’expérimenter à votre tour.

Et si on prenait le temps d’écouter son corps ?

Si vous avez aimé notre article, vous êtes libre de le partager ;-)

Tags:

4 Responses

  1. Salut Maëlle et Céline. Je découvre votre site. Ce défi est super les filles. Je découvre d’ailleurs au passage que vous êtes 2 ! ce doit être motivant d’être ensemble pour avancer dans vos réflexions. Sur à coeur ovaires, je propose de révéler les femmes aussi tiens 😉 . Je suis une maman de 2 garçons de 10 et 13 ans. Je suis tellement heureuse de voir autant de femmes comme vous qui accompagnent les jeunes mamans d’aujourd’hui à être libre d’être ce qu’elles voudraient être. Vive l’éveil des femmes !

    • Merci pour tes encouragements Marie ! Oui nous sommes deux grandes amies à nous lancer dans le blogging, et en effet, c’est stimulant d’avancer ensemble, surtout pour faire connaître des sujets méconnus ! J’espère que nous arriverons à toucher beaucoup de jeunes mamans parce que cette période n’est pas toujours facile à vivre et que c’est dur de concilier la vie de femme et de mère. Je suis ravie à l’idée que nous cheminons sur des sujets proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :